Nice, 14 juillet 2016: les traces indélébiles qui marquent les sauveteurs  

Nices, 14 juillet 2016: les traces indélébiles qui marquent les sauveteurs  
Nices, 14 juillet 2016: les traces indélébiles qui marquent les sauveteurs   - © VALERY HACHE - AFP

Cette année, la fête du 14 juillet aura un arrière-goût très amer à Nice, où un attentat avait fait plus de 80 morts l’année passée. Un drame national qui a laissé des traces, y compris parmi les professionnels appelés sur les lieux.

Marc Magro est médecin urgentiste a recueilli les témoignages des médecins, des pompiers, des infirmiers qui sont intervenus le soir de l’attentat. Il en a tiré un livre, véritable plongeon dans l’horreur du 14 juillet 2016, dans les souvenirs de ceux qui ont sauvé des vies sur la Promenade des Anglais, au milieu du chaos, dans ces premières minutes où l’incompréhension submerge même les sauveteurs.

"Ils partent d’abord pour un camion fou qui a fauché quelques personnes, on est loin de penser à un attentat. Et d’un coup, c’est un champ de bataille qu’ils découvrent. Alors, forcément, c’est une autre stratégie qu’il va falloir appliquer."
 

"Damage control"
 

Cette La stratégie du damage control est une médecine de guerre qu’ils ont apprise, mais jamais appliquée en situation réelle.
"Une fois que toute l’action s’arrête, le film repart en arrière et là on réalise. Autour de soi, c’est l’humanité qui est blessée et on se sent soi-même blessé parce que les soignants sont pères et mères. C’est facile de se projeter dans les corps qui sont au sol et dans toutes ces situations terribles où on voit les familles pleurer et qu’ont n’a pas eu le temps de les accompagner. Certains ont été très sidérés, se sont clôturés en eux. Je me souviens d’une infirmière qui disait qu’elle s’était enfermée dans un sourire pour qu’on ne lui pose aucune question. Ça a duré 15 jours jusqu’à ce qu’elle craque."
S’ils refusent de se considérer comme des victimes de l’attentat, les soignants sont impliqués et cela laisse des traces indélébiles.
 

Reportage du JT 13h:

Direct à Nice de Quentin Warlop (JT édition 13h)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir