Népal: peine record pour un proxénète de jeunes filles mineures

Un proxénète népalais a été  condamné à 170 ans de prison
Un proxénète népalais a été condamné à 170 ans de prison - © Archive EPA/NARENDRA SHRESTHA

Un tribunal népalais a condamné un homme à une peine d'emprisonnement record de 170 ans pour avoir vendu des adolescentes à des réseaux de prostitution en Inde, a-t-on appris jeudi de source judiciaire.

Bajir Singh Tamang, 37 ans, a été déclaré coupable d'avoir recruté des adolescentes vivant en milieu rural en leur faisant miroiter une vie meilleure en tant que domestiques au Moyen-orient et en Inde, avant de les vendre à des propriétaires de maisons closes en Inde.

Six victimes âgées de moins de 16 ans, sauvées de la prostitution par des groupes de défense des droits de l'homme en 2007 et en 2009, avaient déposé plainte contre Tamang, a indiqué à l'AFP le procureur de la République du district de Sindhupalchok, dans le centre du pays, Krishna Jung Shah.

"Il a été condamné pour avoir recruté des jeunes filles, les avoir vendues à des maisons closes indiennes et pour avoir géré un réseau de prostitution", a déclaré M. Shah.

La sentence, la plus longue jamais prononcée en 62 ans d'histoire judiciaire du pays, s'explique par l'introduction de nouvelles règles voici cinq ans qui visaient à allonger la durée de peine pour les trafics d'êtres humains.

"La peine cumule six affaires. C'est la première fois dans l'histoire de la justice du Népal qu'une peine d'emprisonnement aussi longue est infligée", a commenté M. Shah, précisant que M. Tamang écope en outre d'une amende de 1,3 million de roupies (14 500 dollars).

Selon des ONG locales, 20 000 jeunes filles et femmes népalaises tombent chaque année dans des réseaux de prostitution pour travailler dans l'industrie du sexe en Inde.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK