"No poo": ne plus se laver les cheveux, c'est possible?

Ne plus se laver les cheveux, c'est possible ?
Ne plus se laver les cheveux, c'est possible ? - © Tous droits réservés

C’est une tendance qui nous vient des Etats-Unis : le "No Poo" (concentration de No Shampoo). L’idée : ne plus utiliser de shampoing. Selon les adeptes du "No Poo", il ferait plus de mal que de bien aux cheveux. Les professionnels sont sceptiques.

Mimoza a la vingtaine, elle est étudiante en droit et cela fait près de 9 mois qu’elle n’a plus lavé ses cheveux avec un shampoing classique. Pourtant, ses longs cheveux bruns ne sentent rien, et sont très beaux.

"Depuis quelques semaines, je me permets de les lâcher, pas plus tard que ce week-end, on m’a fait des compliments!"

Pour laver ses cheveux, Mimoza se contente de les passer à l’eau claire de temps en temps, mais se passer de shampoing n’a pas été facile.

"C’était horrible au début, mes cheveux étaient très gras ! Mais avec le temps, je me suis renseignée : j’ai appris qu’il fallait se brosser régulièrement les cheveux, j’ai aussi trouvé des alternatives au shampoing qui nettoient quand-même les cheveux. "

Mimoza s’est intéressée à la méthode " No Poo " sur internet : vinaigre de pomme, bicarbonate de soude, argile. Les recettes ne manquent pas pour prendre soin de ses cheveux différemment.

Selon les adeptes du " No Poo ", le shampoing ferait plus de mal que de bien : il "décaperait " le sébum, une substance grasse sécrétée par la peau qui protège les cheveux. Le cuir chevelu, privé de sébum, en produirait alors davantage. Conclusion : plus une personne se lave les cheveux, plus ils deviennent gras.

Les dermatologues loin d'être convaincus

Les professionnels sont loin d’être convaincus " si on utilise son shampoing de manière normale, cela peut aller jusqu’à une fois par jour, il n’y a aucun problème au niveau de l’autorégulation ". Chef de service dermatologie aux cliniques universitaires Saint Luc, Dominique Tennstedt met plutôt en garde les "No-poo " "le sébum qui s’accumulerait en grande quantité pourrait, avec les pellicules, former une sorte de grand tapis qui va étouffer les cheveux.

En fait, pour Dominique Tennstedt il est aberrant de ne plus se laver les cheveux, tout comme il est aberrant de ne plus se laver les dents, les pieds ou les mains " Le cuir chevelu n’a pas le droit d’être sale alors que tout le restant du corps a l’obligation d’être propre. Je conseille au minimum deux shampoings par semaine, surtout pour les jeunes qui ont tendance à produire plus de sébum."

Simon Gérard 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK