Natation et sécurité des enfants: la brasse ne sera plus sacrée en Flandre

Natation et sécurité des enfants: la brasse ne sera plus sacrée en Flandre
Natation et sécurité des enfants: la brasse ne sera plus sacrée en Flandre - © flickr/lownote

La Flandre revoit l'apprentissage de la natation chez les jeunes: le fétichisme de la brasse fera place à la priorité sur la sécurité, écrit De Morgen. Les enfants devront d'abord apprendre à se mouvoir dans l'eau avant d'acquérir la technique.

Plusieurs acteurs s'occupent d'apprendre à nager aux petits Flamands: les écoles, la Ligue des familles, les piscines communales, la Fédération flamande de natation... Cela fait beaucoup selon un expert de l'université de Gand, Filip Roelandt, interviewé par De Morgen.

Tous ces intervenants se sont penchés sur la façon d'améliorer l'apprentissage de la natation et tous reconnaissent qu'il faut changer de méthode.

Filip Roelandt détaille les cinq étapes de cette nouvelle approche: "Les parents doivent tout d'abord apprendre à leurs enfants à se doucher. Pour l'instant, les écoles accueillent parfois des enfants qui n'osent même pas se mettre sous un jet d'eau".

Suit une phase traditionnelle où les enfants s'habituent à l'eau, puis une étape qui met l'accent sur la survie dans l'eau. "Un enfant de trois ou quatre ans devrait pouvoir, au cas où il tombe à l'eau, rester calme et atteindre le bord sans connaître une nage".

Ce n'est qu'après qu'il faudrait apprendre à "traverser". "Mais la nage ne doit pas nécessairement être parfaite", dit Filip Roelandt. "Nous préférons qu'on s'exerce à nager en eau en mouvement. Le brevet de natation de 25 mètres donne une fausse impression de sécurité. Une étude montre qu'un enfant capable de nager 25 mètres en piscine, ne peut faire 5 mètres en mer".

La cinquième et dernière phase concernerait la technique: "Il faudrait alors que chacun choisisse quel type de nage convient le mieux. La Flandre est le seul pays où la brasse est sacrée. Nous voulons en finir. En fait le crawl est plus naturel".

Cette nouvelle méthode sera testée en septembre à Gand et pourrait être introduite dans l'enseignement officiel dès la rentrée 2013.

 

JFH

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK