Namur: "Le palais de Justice est mourant"

" Le palais de justice de Namur n’est pas malade, il est mourant ! " Voilà ce que déclare Vincent Macq, le procureur du roi de Namur, ce matin. Ambiance tendue à proximité du palais. Les responsables des départements participent à  une réunion de crise depuis environ 10h45.

Visite hier de l’inspection du travail

Hier, le service bien-être au travail a procédé à une nouvelle inspection dans les locaux de la justice namuroise. Un rapport a été remis. Il épingle des manquements graves en matière de sécurité incendie. Il pointe aussi des risques liés à la vétusté de l’installation électrique, potentiellement dangereuse pour le personnel.  Il est question, selon nos informations, de "risques graves et mortels pour les travailleurs."

Cet été déjà, l’inspection avait mis en demeure le ministre de la justice, la régie des bâtiments et le SPF justice afin de régler les problèmes avant le premier novembre. Mais le Procureur du roi prétend n’avoir obtenu aucune réponse.

Pas de nouveau palais avant 2022 ?

Aux dernières nouvelles, la construction d’un nouveau palais sur le site des casernes à Namur est prévue pour 2022. La situation est pourtant critique depuis longtemps.

En 2004, l’ancien procureur Cédric Visart de Bocarmé, alertait : " Il ne faut pas attendre 10 ans pour réaliser un nouveau projet permettant à la justice de travailler dans des conditions décentes. "

En 2007, il y a 11 ans, le bourgmestre de Namur, Jacques Etienne évoquait lui aussi l’urgence : " Je devrai peut-être décider de fermer les locaux ".

Aujourd’hui Vincent Macq, l’actuel procureur du roi semble dégouté : " je doute même de la volonté réelle du fédéral de construire un nouveau palais de justice. " Une conférence de presse est prévue 15 heures.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK