Mystérieuse photo: le futur musée de la Shoah lance un appel à témoins

Le futur musée de la Shoah de Malines lance un appel à témoins.
4 images
Le futur musée de la Shoah de Malines lance un appel à témoins. - © RTBF

Dans un peu moins d'un an, un nouveau musée de la Shoah s'ouvrira à Malines, juste à côté de la caserne Dossin, d'où 25 000 juifs de Belgique ont été déportés. Plusieurs historiens travaillent sur ce nouveau musée. Ils viennent de retrouver une photo inédite de la déportation. Pour en percer le mystère, ils lancent aujourd'hui un appel à témoins.

Le chantier est de taille, à la hauteur du projet: rendre hommage, dans un tout nouveau musée-mémorial, aux 25 000 Juifs de Belgique qui ont transité par cette caserne avant d'être déportés à Auschwitz.

Herman Van Goethem, responsable de ce projet, cherche et dépouille des milliers d'archives depuis plusieurs années. Voici quelques mois, il a découvert une photo exceptionnelle : un cliché de ceux et celles qui montèrent dans le troisième convoi.

"Cette photo est très énigmatique", souligne Herman Van Goethem. "On s'attend à un contexte de violence mais non, ce n'est pas ça. On voit même un monsieur qui semble rire. C'est incompréhensible."

Pourtant, plusieurs indices ne trompent pas: une étoile de David, un manteau de fourrure alors que le cliché a été pris en plein été... Il n'y a aucun doute.

Où a été prise cette photo ?

L'historien a d'ailleurs pu identifier cinq personnes parmi les déportés. "Qui, trois jours plus tard, sont tous morts, à quelques exceptions près", précise-t-il. "Cette photo est extrêmement tragique. C'est une photo du mensonge, de la politique perfide allemande de tromper les gens."

Mais où a été prise cette photo? Un seul indice: la grille que l'on aperçoit au fond du cliché. "Cela me fait plutôt penser à une grille d'église ou de cimetière qu'à une grille de gare par exemple. Mais les gens sont là, ils attendent et je me demande où. C'est un élément essentiel pour comprendre la photo."

Les photos de la déportation sont extrêmement rares. Ce cliché est donc exceptionnel et pourrait bien acquérir un statut d'icône. Pour mieux le comprendre, le musée Caserne Dossin lance un appel à témoins.

PIAB, avec Julie Morelle
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK