La cotisation complémentaire auprès des mutuelles devient obligatoire

Illustration : une carte SIS
Illustration : une carte SIS - © RTBF

Désormais les mutuelles exigeront que les patients prennent une assurance soin de santé complémentaire auprès d'elles. Ce changement concerne tout le monde et coûtera plus cher au citoyen. Assuralia met en garde : si l’on n’est pas attentif, on risque de payer deux fois pour les mêmes services.

La loi de 2010 qui règle le fonctionnement des mutuelles impose un changement. Désormais, elle doivent adapter leur organisation et leur mode de fonctionnement au niveau des services complémentaires qu'elles offrent. Sans entrer dans les détails, cette obligation de changement est née suite à la décision de la cour européenne de justice dans un litige introduit par le secteur privé des assurances qui estime que les mutuelles sont favorisées dans un contexte concurrentiel fort. C'est en réponse à cet arrêt que la loi modifiant les règles de fonctionnement des mutuelles a été instaurée.

Désormais donc, les mutuelles vont rendre obligatoire une affiliation à des services complémentaires tel que la prévention ou des services "bien -être" (prêt de béquilles, primes de naissance, intervention dans les classes vertes, orthodontie, soins homéopathique, kiné, massages,  etc...). Celle-ci viendra donc compléter l'assurance de base. Le portefeuille risque bien d'en prendre un coup. Le montant de cette assurance complémentaire serait compris entre 7 et 15 euros par mois.

Du côté de chez Assuralia, on met déjà en garde. Le risque existerait bel et bien de payer deux fois pour un même produit. En clair, c'est au patient de vérifier attentivement ce qui serait couvert par le contrat de base et ce qui figurera dans le contrat complémentaire.

RTBF  

 

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK