Le procès du Musée Juif de Belgique: les premiers secours choqués par la scène de crime

Musée juif de Belgique: la cour entendra dès ce lundi matin les juges d'instruction et enquêteurs
Musée juif de Belgique: la cour entendra dès ce lundi matin les juges d'instruction et enquêteurs - © BENOIT PEYRUCQ - AFP

Pendant 7 jours les auditions seront consacrées aux deux juges d’instruction, les vingt-cinq enquêteurs et les membres d’équipes médicales : médecins urgentistes, infirmiers et ambulanciers.

  • Ce matin les différents intervenants ont raconté les faits de façon chronologique depuis le premier appel du dispatching aux forces de police.
  • Pour les services de secours, malgré l’expérience, ce qu’ils ont vu en arrivant était impressionnant et choquant.
  • La présidente a demandé à Mehdi Nemmouche pourquoi, alors qu’il critique l’enquête depuis le début du procès, il n’a pas demandé la révocation des juges d’instruction
  • Cet après-midi, il a notamment été question des empreintes. Question intéressante parce que cela constitue l'élément central de la défense de Mehdi Nemmouche qui n'a eu de cesse de répéter que s'il n'y avait pas d'empreinte, c'est que leur client était innocent.

Retrouvez ci-dessous le procès que notre équipe a suivi toute la journée. Un résumé complet de la journée est à lire en cliquant ici.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK