Moscou condamné pour sa loi réprimant la "propagande" homosexuelle

Moscou condamné pour sa loi réprimant la "propagande" homosexuelle
Moscou condamné pour sa loi réprimant la "propagande" homosexuelle - © MAX VETROV - AFP

La Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH) a condamné mardi la Russie pour sa loi de 2013 punissant d'amendes et de peines de prison toute "propagande" homosexuelle devant des mineurs.

Cette législation, qui réprime la "promotion des relations sexuelles non traditionnelles auprès des mineurs", a "renforcé la stigmatisation" des homosexuels et "encouragé l'homophobie, qui est incompatible avec les valeurs d'une société démocratique", ont estimé les magistrats européens.

La Cour avait été saisie par trois militants russes de la cause homosexuelle, condamnés à des amendes en vertu de cette loi, notamment pour avoir déployé devant un lycée une banderole proclament que l'homosexualité est "normale" et non "une perversion".

La CEDH, en revanche, leur a donné raison: elle a estimé qu'ils avaient été victimes d'une violation de leur liberté d'expression, ainsi que de discrimination, et a ordonné aux autorités russes de leur verser un total de 43.000 euros, au titre du dédommagement moral.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir