Monseigneur Léonard appelle à une action contre l'euthanasie des mineurs

Monseigneur Léonard appelle à une action contre l'euthanasie des mineurs
Monseigneur Léonard appelle à une action contre l'euthanasie des mineurs - © NICOLAS MAETERLINCK

On connaît l'opposition d'André-Joseph Léonard à la loi sur l'euthanasie pour les mineurs, adoptée cette semaine par la chambre. Ce qui est nouveau, en revanche, c'est l'appel de l'Archevêque de Malines-Bruxelles à une grande journée de jeûne et de prière jeudi prochain, en signe de protestation. Une initiative qui en irrite certains.

Monseigneur Léonard compte bien se faire entendre grâce à cette action. Pour son porte parole, le père Tommy Scholtes, l'élargissement de l'euthanasie aux mineurs est inacceptable, et fait courir le risque d'une banalisation du droit de tuer.

"On en arrive à une situation où les personnes adultes, mineures, ou probablement dans quelque temps démentes, handicapées ou âgées, seront mises dans des situations pour lesquelles il sera presque normal de demander l'euthanasie", dit-il en critiquant "des failles graves dans cette proposition de loi".

Mais quand l'Eglise se mêle du débat politique, cela ne plait pas à tout le monde. Pour le président du Centre d'Action laïque, Pierre Galand, l'archevêque doit laisser le Parlement faire son travail et respecter la séparation Etat-Eglise.

"Le Sénat a réfléchi avec sérieux à cette question", dit-il. Si Monseigneur Léonard a selon lui "le droit d'avoir ses opinions, qui sont à fait respectables", s'il a "le droit de prier pour essayer que le Saint-Esprit influence les parlementaires", Pierre Galand trouve "inacceptable qu'une personnalité tente de s'ingérer dans le débat politique".

Inacceptable ou pas, les veillées de prières contre l'euthanasie des mineurs auront lieu jeudi prochain dans plusieurs basiliques de l’archevêché Malines-Bruxelles.

Simon Bourgeois

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK