Momo, le dangereux challenge qui se répand sur WhatsApp, à l'origine d'un suicide en Argentine?

Momo, le dangereux challenge qui se répand sur WhatsApp, à l'origine d'un suicide en Argentine?
Momo, le dangereux challenge qui se répand sur WhatsApp, à l'origine d'un suicide en Argentine? - © Capture d'écran

Un numéro japonais à ajouter sur l'application WhatsApp, un premier message "Bonjour, je suis Momo" accompagné d'une photo de ce personnage féminin au visage déformé totalement terrifiant.

La personne qui se cache derrière Momo vous montre qu'elle sait tout de vous: nom, prénom, numéro de téléphone, date de naissance,... (certainement via Facebook et autres réseaux sociaux) et vous transfère des images effrayantes et parfois même violentes. 

Ensuite, elle vous demande si "vous êtes prêt à continuer de jouer avec elle" et menace ainsi le joueur s'il refuse de suivre ses demandes et caprices. "Si vous ne suivez pas mes consignes, je vais vous faire disparaître de cette planète sans que vous laissiez de trace". 

En plus d'effrayer les interlocuteurs et de provoquer cette peur de mourir, Momo a la manie de contacter ses interlocuteurs en plein milieu de la nuit. 

A l'origine d'un suicide d'une fillette de 12 ans?

Ce nouveau challenge en plus d'être terrifiant, à de quoi alerter les parents. Ce sombre personnage pourrait en effet être à l'origine du suicide d’une fillette de 12 ans d'Ingeniero Maschwitz en Argentine, selon le Buenos Aires Times.

La jeune fille a été retrouvée pendue à un arbre près de chez elle. "Plusieurs camarades de classe de la victime ont découvert la vidéo du suicide sur internet", peut-on notamment y lire. Ses motivations restent floues, mais la police pense qu'elle a été encouragée à se suicider. L'enquête en cours vise pour l'instant un adolescent de 18 ans, que la victime aurait rencontré sur les réseaux sociaux. La police doit encore localiser cette personne. 

Signalé dans plusieurs pays du monde, dont l’Argentine, le Mexique, les États-Unis, la France et l’Allemagne, le Momo Challenge semble cibler les adolescents. Mais personne ne sait de qui il s'agit à l'origine. D'autres numéros au nom de Momo ont vu le jour et fonctionnent aussi de la même manière. 

Ce qui est par contre certain, c'est que le visage de Momo ne vient pas de nulle part. Il s'agit d'une sculpture réalisée par le japonais Midori Hayashi et exposée à Tokyo en 2017.

Les défis sont devenus monnaie courante sur la toile, des plus futiles aux plus dangereux. Rappelez-vous ce jeu meurtrier qui avait démarré en Russie et fait plusieurs morts: le Blue Whale Challenge. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK