MolenGeek, une couveuse de talents pour entrepreneurs en herbe

MolenGeek, une couveuse de talents au coeur de Molenbeek
MolenGeek, une couveuse de talents au coeur de Molenbeek - © Tous droits réservés

On a beaucoup parlé de Molenbeek ces derniers mois suite aux attentats de Paris et de Bruxelles. Aujourd'hui, la commune bruxelloise revient au devant de la scène dans un tout autre registre: l'entrepreneuriat. 

Des bureaux partagés assez uniques en leur genre sont apparus dans le centre de la commune et rassemble des nouveaux entrepreneurs souvent issus du quartiers.

Le nom de cette initiative? MolenGeek. Le principe? Des jeunes avec une bonne idée apprennent à la développer en application pour téléphone ou en site web, et en font leur entreprise. Cette couveuse de talents a d'ailleurs été financée par le fédéral à hauteur de 500 000 euros. Ce vendredi, certains d'entre eux continuaient le travail dans le brouhaha de l'inauguration des derniers locaux par Alexander De Croo et l'ambassadrice des Etats-Unis. 

C'est ici que j'ai tout appris

Derrière son écran de PC, Yassine Kharchaf peaufinait une application pour téléphone portable. L'idée, explique-t-il, est de "pouvoir référencer sur une carte tous les défibrillateurs à Bruxelles. Cela permettra aux personnes de savoir où est le défibrillateur le plus proche."

Quelques tables plus loin,  Marwane Takadoumi développe également une application d'utilité publique. Sa carte dira aux personnes à mobilité réduite en temps réel quelles rues sont en travaux et quels commerces sont accessibles. Il témoigne: "C'est vraiment ici que j'ai tout appris, avant d'être ici j'avais arrêté les cours, j'étais en décrochage scolaire et je ne faisais rien de mes journées. Là, j'apprends et je travaille en même temps".

Si un entrepreneur en herbe vient avec une idée innovante qui implique de nouvelles technologies, il peut se faire accepter ici et profiter des locaux gratuits, des coaches, des formations. Certaines formations s'adressent à des jeunes du quartier qui débutent.

J'ai arrêté l'école à 13 ans et ça marche très bien pour moi

Ibrahim Ouassari, co-fondateur de MolenGeek, explique: "On va les voir, et on leur dit moi j'ai arrêté l'école à 13 ans, j'ai ouvert 4 entreprises en informatiques, j'ai une quinzaine d'employés, ça marche très bien pour moi. Donc même si j'ai pas de diplôme c'est possible. A partir de là, il y a plein de portes qui s'ouvrent dans leur tête".

Dans cet espace, des profils passionnés et investis, concernés par leur cadre de vie. Molenbeek trou à rats, disait Donald Trump. MolenGeek suffit à lui donner tort.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK