Moins de viande pour la santé

RTBF
RTBF - © RTBF

Nous sommes carnivores… et nous le sommes de plus en plus : la consommation mondiale de viande a été multipliée par 5 entre 1950 et 2006, soit un taux de croissance deux fois supérieur à celui de la population mondiale.

On a beaucoup parlé des conséquences de lélevage intensif sur la santé de notre planète et sur le réchauffement climatique. Mais cette augmentation de la quantité de viande (surtout rouge) que nous mangeons est aussi en lien direct avec laugmentation des maladies cardiovasculaires, des cancers et du diabète que nous connaissons dans nos pays économiquement développés. On le supposait, mais cela prend de plus en plus les apparences dune certitude.

 Un homme occidental mange en moyenne 224 g de viande par jour, une femme un peu moins. Mais le besoin de base est estimé grosso modo à 100 g par jour. Ces 100 g incluent toute la viande dune journée mais aussi la charcuterie des tartines et sandwiches ! En outre, la consommation de viande va avec toute une série dhabitudes peu recommandables : les sauces très grasses, les frites, le manque de légumes et de fibres végétales, etc. Bref, cest toute une philosophie de vie qui devrait évoluer pour que nous soyons en meilleure santé !

La viande nest pas du tout indispensable à une alimentation équilibrée, mais elle y contribue quand elle est consommée avec modération. Elle apporte en effet du fer, du zinc, des vitamines B et certains acides aminés essentiels, que ceux qui nen consomment pas du tout doivent veiller à se procurer par ailleurs. Mais pour cela, un apport moyen de 100 g par jour est largement suffisant.

 Sans aller jusquà se passer totalement de viande, ce qui serait très difficile pour la plupart dentre nous,  il est possible de sen passer un jour par semaine (cest déjà un bon début !). Une initiative particulièrement sympathique a pris naissance à Gand : les jeudis végétariens ! Cest une idée qui a été proposée par une asbl appelée EVA (Ethisch Vegetarisch Alternatief). Toutes les écoles de la ville ont marché et tous les enfants de Gand mangent désormais des plats végétariens tous les jeudis. De très nombreux restaurants de la ville qui ont rejoint le mouvement  et lasbl EVA organisent aussi des cours de cuisine végétarienne, des conférences, etc. Dautres villes de Flandre sont sur le point de se joindre au mouvement Ce serait dommage que nous restions calés sur nos steaks en Wallonie et à Bruxelles !

 

 

K. Rondia

 

Lasbl EVA a reçu le prix 2009 de la Fondation pour les Générations futures :

http://gp-generationsfutures.be/eva-laureat-2009/

 
www.vegetarisme.be
www.donderdagveggiedag.be

 

 

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK