Mobilité: des radars wallons ne flashent qu'à partir de 150km/h

Certains radars fixes ne flashent pas sous 150 km/h sur les autoroutes wallonnes. La limitation de vitesse en Belgique est pourtant de 120 km/h sur les autoroutes. Mais un fabricant belge de radars est formel : les seuils de déclenchement de ses radars sont parfois fixés bien au-delà de la limite fixée par le code de la route: "On a constaté, et ce n’est pas un secret d’Etat, c’est un secret discret, que la vitesse est programmée à 150 km/h en journée et à 172 km/h de nuit".

Relayée par le groupe Sudpresse, cette information ne manque pas d'interloquer. Les parquets du sud du pays préfèrent-ils donc favoriser la vitesse au lieu de verbaliser les automobilistes au pied trop lourd ?

En fait, les parquets, surchargés par les PV à traiter, ont demandé de relever la limite mais pas dans de telles proportions selon Christian De Valkeneer, procureur du Roi de Liège: "Nous demandons aux zones de police de respecter des quotas au bout desquels les procès-verbaux ne sont plus dressés. Cela permet de ne pas trop augmenter le seuil minimum de déclenchement des flashs tout en permettant aux parquets d’absorber la charge de travail".  Et donc, de ne pas donner de sentiment d’impunité aux conducteurs.

"Très mauvais signal"

L’Institut Belge pour la Sécurité Routière (IBSR), estime de son côté que relever la vitesse de contrôle, "c'est donner un très mauvais signal aux usagers. Le conducteur ne va plus adapter son comportement et sa conduite. La vitesse est responsable de 250 à 300 morts sur les routes chaque année. Ces contrôles doivent absolument rester une priorité", a réagi Benoit Godart, porte-parole de l’IBSR. Une priorité à mettre en œuvre en même temps que les nombreux contrôles d’alcoolémie en cette période de fin d’année. Un défi compliqué.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK