Mieux vaut être jeune et mince pour travailler chez Aeroflot

Mieux vaut être jeune et mince pour travailler chez Aeroflot
Mieux vaut être jeune et mince pour travailler chez Aeroflot - © MIGUEL MEDINA - AFP

Polémique en Russie: plusieurs hôtesses de l'air de la compagnie nationale russe Aeroflot se sont regroupées dans un mouvement baptisé "Vieilles, grosses et moches". Elles accusent leur employeur de discrimination basée sur le physique. 

Dans la publicité d'Aeroflot, on montre fièrement les atouts de certains membres d'équipage. Un modèle que toutes les hôtesses qui travaillent sur les vols internationaux sont priés de suivre. 

Ils m'ont dit que j'étais grosse, moche et vieille

"Le 15 août dernier je n'ai pas pu voler sur un vol international parce qu'ils m'ont dit que j'étais grosse, moche et vieille" témoigne Eugenie Magurina, ex hôtesse de l'air Aeroflot.

L'année dernière, la compagnie a profité de l'arrivée de nouveaux uniformes pour photographier et peser tous les employés navigants. Conséquence: certains membres d'équipage, qui n'entrent pas dans les critères de la compagnie, ont vu leur salaire diminuer jusqu'à 100 roubles, soit l'équivalent d'un euro 60 par heure de vol. 

Perdre du poids ou trouver un autre travail

Un représentant de la compagnie invite les femmes à faire un choix très simple: perdre du poids ou trouver un autre travail.

"J'ai juste corrigé mon alimentation, maintenant je pèse 80 kg et je ne comprends pas pourquoi être dans une certaine taille de vêtement est une mission impossible" a expliqué Nikita Krichevsky, représentant du conseil public aéroflot. 

Officiellement, Aeroflot nie l'accusation de discrimination et rappelle dans un communiqué la politique de la compagnie: "L'équipage est le porte-drapeau du pays, leur comportement et leur manière de servir les passagers crée une première impression de la Russie". 

Plusieurs hôtesses ont porté l'affaire en justice. Le tribunal de Moscou vient de trancher en donnant raison à la compagnie aérienne Aeroflot. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK