Michel Lelièvre, ancien complice de Marc Dutroux, est sorti de prison ce lundi

Michel Lelièvre a été libéré de prison sous conditions ce lundi
Michel Lelièvre a été libéré de prison sous conditions ce lundi - © LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

Michel Lelièvre a été libéré ce lundi 2 décembre à la suite de la décision de libération conditionnelle rendue le 30 septembre par le tribunal de l’application des peines (TAP). L'information a été confirmée par le parquet de Bruxelles.

Benjamine Bovy, l’avocate de Michel Lelièvre, "ne souhaite pas faire de commentaire avant l’expiration du délais de 6 mois accordé le 30 septembre par le TAP pour remplir l’obligation [pour son client] de trouver un logement".

Plus précisément, cette libération est assortie des conditions suivantes :

  • Obligation de trouver un logement dans les 6 mois (sous peine de devoir présenter une nouvelle demande de libération);
  • Ne pas commettre d’infraction;
  • Donner suite aux convocations du ministère public;
  • Collaborer au respect des conditions imposées;
  • Poursuivre le suivi psychologique et social;
  • Entreprendre une formation et/ou travailler;
  • Indemniser les parties civiles;
  • Ne pas consommer d’alcool ou de stupéfiant;
  • Ne pas rencontrer les victimes;
  • Interdiction de se domicilier en Brabant Flamand, Hainaut, Liège et Luxembourg ainsi qu’à Saint-Gilles, Ixelles et plusieurs rues de Bruxelles, notamment à proximité des stations de métro;
  • Interdiction de quitter le sol belge plus de 40 jours;
  • Interdiction de se rendre et de vivre dans le Limbourg, le Limbourg hollandais et la Rhénanie (Allemagne).

S’il respecte toutes ces conditions, Michel Lelièvre sera libéré sans bracelet électronique. Le tribunal d’application des peines estime en effet que ce bracelet pourrait l’empêcher de se réintégrer.


►►► À lire aussi : Le père d'Eefje sur la libération de Lelièvre : "On n'a jamais eu de réponses à nos questions"


Pour Georges-Henri Beauthier, l'avocat de Jean-Denis Lejeune et de Laetitia Delhez, il vaut mieux que Michel Lelièvre soit accompagné pendant deux ans dans sa recherche de travail et de logement, plutôt qu'il soit laissé à lui-même. "Pour elle, cela reste très dur et j'évite de trop en parler", explique-t-il. "Mais elle est préparée à ce qu'à un moment donné quelqu'un puisse sortir, et elle l'appréhende, évidemment. Pour nous, ce qui est important, c'est qu'il ne nous contacte pas, qu'il ne vienne pas au Luxembourg. Il a des interdictions de venir à Ixelles, Saint-Gilles...Je ne sais pas comment elles seront respectées, j'espère qu'elles le seront en tout cas". L'avocat ajoute que les victimes n'ont pas l'intention de communiquer par rapport à cette libération.

De son côté, Els Schreurs, la compagne du père d'Eefje "savait que ce jour viendrait", mais regrette que "les victimes ne connaissent toujours pas la vérité pourtant détenue par Michel Lelièvre". 

Selon nos informations, Michel Lelièvre devrait résider à Anderlecht. 

Aux yeux de la population, Michel Lelièvre sera à jamais associé à Marc Dutroux, avec qui il a collaboré pour enlever Sabine, Laetitia, An et Eefje. En 2004, la cour d’assises d’Arlon le condamne à 25 ans de prison pour association de malfaiteurs, enlèvement d’enfants, séquestration et trafic de drogue. Emprisonné depuis 1996, il arrivera en fin de peine un peu après 2021 (si on ajoute des condamnations préalables). S’il sort à ce moment-là, aucune condition ou restriction ne pourra alors lui être imposée.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK