Météo: peut-on espérer un Noël blanc ?

Météo: peut-on espérer un Noël blanc ?
2 images
Météo: peut-on espérer un Noël blanc ? - © NICOLAS LAMBERT - BELGA

Un doux craquement des chaussures. Des semelles qui s'enfoncent dans un tapis blanc nappant le sol. Nous sommes le 25 décembre à minuit. Le clocher sonne. Emmitouflé dans votre manteau, vous imprimez l'air dans un halo fugace. Des flocons se posent délicatement sur vos yeux clos. Un scénario que vous pourrez vivre cette année si vous prenez la direction de la Scandinavie. Si vous restez en Belgique, vous devrez vous contenter de l'avènement du divin enfant, pas question d'un manteau blanc.

Un Noël blanc ? Autant jouer à la Loterie...

Le Noël blanc, un cliché pourtant bien ancré dans l'inconscient collectif, reste assez rare en Belgique. 2016 ne sera pas l'exception. A l’observatoire d’Uccle, on en compte 11 depuis 1906. Le dernier, c’était en 2010. Pour Noël 2016, selon les prévisionnistes, la neige ne sera pas au rendez-vous, comme l'explique Vincent Sclamender, prévisionniste à L'institut royal Météorologique: "On a un flux océanique de  Sud-Ouest qui va s'installer sur notre pays. Les précipitations seront un peu plus soutenues. Elles ne prendront que temporairement un caractère hivernal sur le relief que les soirées ou les nuits. Elles finiront par fondre puisque en avant journée les températures deviendront positives sur toutes les régions".

Voyagez vers le Nord...

Si vous tenez aux flocons, voyagez plus au nord. La Scandinavie et le sud de la Mer noire devraient bénéficier de l'offrande céleste par endroit, sous forme de tempêtes. Bémol, les prévisions sont fiables jusqu'à cinq jours de manière générale. Au-delà, ce sont des probabilités. 51 modèles différents sont employés. Les scénarios sont ensuite recoupés afin de dessiner une tendance. 

Et le 31 ? Et la suite ?

Pour le week-end suivant celui du nouvel an, les probabilités d'avoir de la neige en Belgique sont pour le moment quasi nulles. Les modèles statistiques sont de plus en plus utilisés pour essayer de définir la tendance de la saison à venir. 

Pour janvier, février et mars prochains, l'hiver sera probablement moyen. "Les prévisions tendent à suggérer que nous aurions un hiver qui sera proche de la normale" nous explique Fabian Debal de l'IRM.  

Cela peut signifier que nous aurons des périodes froides qui alterneront  avec des périodes chaudes. Cela peut également laisser penser que, durant les trois mois, nous garderons une température qui est relativement stable et proche de la normale...

Ajoutez à cela que des prévisions saisonnières sont fiables à 60 ou 65 % et qu'elles ne permettent pas de nous dire s'il y aura ou non de la neige en Belgique cet hiver... Bref, pour les prévisions à long terme, il vous reste le marc de café, le pendule, le dé ou encore le pile ou face. Un certitude, Noël tombe cette année le 25 décembre.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK