Message raciste dans le métro: "Ce n'est pas un fake" dit l'auteure de la photo

Émoi sur les réseaux sociaux ce vendredi. Une photo circule depuis plusieurs heures indiquant qu'un message raciste s'est affiché sur l'afficheur de station dans une rame du métro bruxellois. Selon un voyageur, ce 17 septembre, vers 16h35, le message "Porte de Naigr" serait apparu au lieu de "Porte de Namur". "Porte de Naigr" (pour Nègre, fautes d'orthographe comprises) en référence à Matongé où vit une grande communauté d'origine africaine.

Aucune intrusion dans le système

Mais selon la STIB, il semblerait que la photo soit un montage. Car, pour Françoise Ledune, porte-parole de la société des transports en commun bruxellois, après enquête préliminaire, "nous n'avons constaté aucune intrusion dans le système et aucune modification récente dans le système. La dernière date de 2013. Par ailleurs, nous avons fait passer la rame en question dans la station et à aucun moment ne s'affiche l'indication mentionnée sur les réseaux sociaux".

D'où l'hypothèse d'un photo-montage. "Nous avons par ailleurs tenté de prendre contact avec l'auteur de la photo. En vain... De plus, depuis que la photo circule, aucun autre signalement de ce genre n'est remonté auprès de nos services.

Toutefois, la Stib poursuit ses analyses et visionne notamment toutes les caméras de surveillance dans la station. Elle n'exclut pas non plus le bug informatique. Car, selon toute vraisemblance, le g minuscule ne serait pas un g mais un q, selon la police adoptée par les afficheurs. En clair, serait indiqué "Naiqr" et non pas "Naigr". "Question une fois encore: pourquoi "Naiqr" se serait affiché une seule fois et pas quand la rame est repassée Porte de Namur", s'interroge Françoise Ledune.

Une plainte contre X a malgré tout été introduite par la STIB. Et si l'acte s'avère intentionnel - de la part d'un employé de la société -, des sanctions seront prises.

"Je n'étais pas la seule"

Reste que pour l'auteure de la photo, Hind, 26 ans, il n'y a pas eu retouche. "J'étais avec des collègues dans cette rame, on rentrait du travail", raconte cette enseignante à la RTBF. "Nous nous dirigions vers Elisabeth. Arrivés à la station Porte de Namur, nous avons vu le message. On s'est tous regardé. Nous avons été choqués. D'autant qu'il est réapparu une nouvelle fois après l'indication en néerlandais, Naamsepoort. C'est à ce moment que j'ai pris la photo. Mon collègue l'a relayée sur les réseaux sociaux."

La STIB est entrée en contact avec Hind, qui a transmis à la société la photo originale. "Je leur ai raconté ma version des faits. Alors, on dit partout que c'est un photo-montage. Moi, je suis formelle. C'est une vraie photo encore présente sur mon smartphone. Elle n'a subi aucune modification. Un bug? Un Q à la place du G? La faute à pas de chance? OK! Mais pourquoi seulement en français? Des bugs sur des panneaux d'affichage électronique: on en a tous vu dans les transports en commun de la Stib. Mais des comme cela, jamais!"

Aujourd'hui, avec le buzz, Hind ne sait plus qui ou quoi croire. "En tout cas, ce vendredi, dans le métro, le message polémique n'est pas réapparu." Plainte, on l'a dit, a en tous les cas été déposée.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK