Médicaments lourds : la pharmacie néerlandaise qui fournissait les Belges arrête ses livraisons

Médicaments lourds : la pharmacie néerlandaise qui fournissait les Belges arrête ses livraisons
Médicaments lourds : la pharmacie néerlandaise qui fournissait les Belges arrête ses livraisons - © VIRGINIE LEFOUR - BELGA

Une pharmacie néerlandaise, pointée du doigt pour avoir illégalement fourni des médicaments lourds à des Belges, a interrompu ses livraisons vers le plat pays, a-t-elle fait savoir mardi à l’agence de presse néerlandaise ANP.

Le journal Het Nieuwsblad rapportait lundi que l’été dernier, le sulfate de dexamphétamine, utilisé pour traiter les troubles du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH), était très difficile à obtenir en Belgique. Mais les patients belges pouvaient le trouver facilement sur internet via une pharmacie néerlandaise.

La pharmacie en question s’est fait taper sur les doigts et a dès lors cessé d’approvisionner les clients belges. L’Agence fédérale belge des médicaments et des produits de santé (AFMPS) s’était en effet plainte auprès de son homologue néerlandaise. Le ministère néerlandais de la santé publique avait alors pris contact avec la pharmacie, qui a immédiatement arrêté les livraisons – non conformes – de tels médicaments, a-t-elle indiqué à l’agence de presse ANP.

Journal télévisé 18/11/2019

Une étude Solidaris montrait récemment que plus de deux tiers des Belges francophones ont recours à l'automédication.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK