Médicaments contaminés par une substance cancérogène: Test Achats interpelle l'AFMPS

Test Achats souhaite des réponses.
Test Achats souhaite des réponses. - © OLIVIER VIN - BELGA

Des médicaments, pris par les personnes souffrant d'hypertension, ont été contaminés par une substance cancérogène appelé la NDMA. Test Achats interpelle officiellement l'Agence fédérale des médicaments et des produits de santé (AFMPS) et souhaite recevoir des réponses. 

Bien que l'AFMPS ait ordonné le retrait des lots contaminés par les impuretés, "les patients demeurent dans la confusion", juge Test Achats dans un communiqué de presse. Pour l'association de consommateurs, les personnes qui prennent ce médicament ont été informées tardivement et de façon trop partielle. Aussi, des doutes pèsent sur l'efficacité des contrôles qui n'ont pas permis de mettre à jour la contamination qui existerait pourtant depuis six ans déjà. 

Manque de communication

Le 12 juillet, Test Achats dénonçait le fait que le public belge n'avait toujours pas été informé par l'AFMPS du retrait du marché du médicament et des conséquences que la contamination est susceptible d’entraîner. Les autorités française et allemande ont, quant à elles, communiqué directement et rapidement vers le grand public. Depuis lors, l’AFMPS a posté une "news" sur son site. Aussi, ce manque de communication étonne davantage l'association de consommateurs, alors que le pays est déjà secoué par différentes scandales alimentaires.

"Le professeur Alfred Bernard, consulté par Test Achats, souligne que les données de cancérogénicité actuelle proviennent d'expérimentations chez les rongeurs. Selon les modèles d’extrapolation à l’homme, les risques de cancer varient considérablement et se situent dans une fourchette probable entre 1 cas sur 1000 et 1 cas sur 10 000 pour les patients ayant pris les comprimés les plus contaminés pendant 7 ans", peut-on lire dans le communiqué de presse également. Ces estimations sont préliminaires pour le moment et doivent être affinées en fonction des nouvelles données qui seront récoltées. 

Test Achats demande des explications claires à l'AFMPS et a adressé à l'Agence de nombreuses questions. L'association souhaite une position officielle dans les 15 jours. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK