Match RFCL-RWDM: les supporters bruxellois interdits de déplacement à Liège

Des incidents lors d'une rencontre entre RWDM et RFCL en 2017.
Des incidents lors d'une rencontre entre RWDM et RFCL en 2017. - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

Ce week-end, c’est la reprise du championnat de première division amateur (ex-D3). Une journée de championnat qui voit s’affronter deux clubs historiques du football belge puisque le Royal Football Club Liégeois (RFCL) accueille le Racing White Daring Molenbeek (RWDM), dimanche à Rocourt. Mais cette rencontre entre rivaux se joue sans les supporters bruxellois, un arrêté du bourgmestre Willy Demeyer leur interdit de venir sur le territoire de la ville.

Pour motiver cette décision, l’arrêté communal cite les incidents qui ont émaillés les précédentes rencontres entre les deux équipes, en particulier le match aller à Bruxelles. Il avait dû être interrompu de longues minutes lorsque certains supporters locaux avaient tenté de s’en prendre physiquement aux supporters liégeois qui avaient fait le déplacement.

Un "ruissellement de la violence" dans le football

L’arrêté évoque également le match récent entre le Standard et Anderlecht en championnat féminin. Des hooligans des deux camps en étaient venus aux mains et s’étaient promis, selon la police, de venir régler leurs comptes à l’occasion du match entre leurs voisins respectifs prévu ce dimanche à 15h.

Les partisans du Sporting d’Anderlecht, pourtant historiquement proche de ceux du RFCL, sont donc aussi visés par une interdiction de présence sur le sol liégeois durant tout le weekend.

Interrogé par nos soins, le président du RFCL Jean-Paul Lacomble a déclaré: "c’est malheureux mais il y avait un problème sécuritaire réel". Il ajoute que "cela soulève de vraies questions, celles du ruissellement de la violence vers le football féminin et le football amateur. Les stades de D1 sont devenus tellement sécurisés qu’il est difficile pour les noyaux durs d’y régler leurs comptes alors ils se reportent sur les terrains amateurs."

Du côté du RWDM, la pilule est passée beaucoup plus difficilement. L’idée de déclarer forfait plutôt que de venir sans son public a été évoquée, mais la direction a finalement confirmé la tenue du match.

Malgré ces précautions, le coup d’envoi de la rencontre sera donné sous haute-surveillance policière et à guichet fermé.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK