Marius Gilbert : "Il y a encore un intérêt que le GEES continue, avec des missions plus ponctuelles"

Depuis quelques jours, la situation sanitaire semble plus favorable en Belgique. Cela pourrait-il impliquer la fin de la mission du groupe d'experts mis en place dans le cadre du déconfinement (Groupe d'experts en charge de l'Exit Strategy - GEES)?

Interrogé dans le JT de la RTBF, l'épidémiologiste Marius Gilbert (ULB), membre de ce groupe d'experts répond : "Nous ne nous accrochons absolument pas à cette position. Je pense que si le groupe d'experts pouvait arrêter complètement ses travaux, on en serait très heureux, chacun retournerait à ses activités. Mais je pense qu'il y a quand même un certain nombre d'enjeux potentiels sur lesquels le GEES pourrait avoir un certain intérêt en termes d'expertise."

Selon lui, la caractéristique de ce groupe d'experts c'est sa pluridisciplinarité : "Aborder à la fois des questions sanitaires, des questions sociales et des questions économiques. Par rapport à un rebond éventuel, cela pourrait être utile de faire se rencontrer à nouveau ces différentes expertises. Tout le monde veut à tout prix éviter un nouveau lockdown, et tout est mis en œuvre pour éviter cela. Mais il n'est pas exclu qu'il faille prendre des mesures locales, dans certaines régions à l'occasion d'une résurgence. Et il faut aussi réfléchir à comment et dans quelles conditions organiser la reprise dans l'enseignement supérieur et le secondaire à la rentrée. La saisonnalité du virus pourrait se retourner contre nous en septembre ou octobre, et ce sont des enjeux importants. Il y a donc encore un intérêt que le GEES continue, avec des missions plus ponctuelles".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK