Marius Gilbert, Elke Van den Brandt, Georges Floyd...: ces dix personnalités que vous avez (peut-être) découvertes en 2020

Marius Gilbert, Elke Van den Brandt, Georges Floyd...: ces dix personnalités que vous avez (peut-être) découvertes en 2020
11 images
Marius Gilbert, Elke Van den Brandt, Georges Floyd...: ces dix personnalités que vous avez (peut-être) découvertes en 2020 - © Tous droits réservés

2020 est bientôt derrière nous. "Enfin !", dirons certains (beaucoup ?). Année de la pandémie mondiale de coronavirus, mais aussi de la découverte de son vaccin. 2020 a révélé au grand public des personnalités, souvent en lien avec cette pandémie d’ailleurs. Mais pas que. Petite liste (non exhaustive évidemment).

Emmanuel André

Il a été LE premier visage de l’épidémie de coronavirus en Belgique. Tous les jours, souvent vêtu d’une chemise style "bûcheron", ce trentenaire, médecin microbiologiste, propulsé en mars porte-parole interfédéral de la lutte contre le covid-19, égrenait les chiffres de l’évolution de l’épidémie et distillait ses conseils pour mieux vivre le confinement.

Fin avril, il quitte ce rôle, pour devenir coordinateur de la cellule de coordination interfédérale "Testing&Tracing". Rôle qu’il quitte également début juin pour reprendre ses activités académiques. Il est, notamment, responsable, avec Marc Van Ranst, du laboratoire de diagnostic au Pôle des maladies infectieuses à l’hôpital UZ Leuven.

Il n’a pas disparu de la scène médiatique pour autant : toujours invité pour commenter l’évolution de l’épidémie par la presse, il aime également exprimer ses positions, souvent critiques et engagées, sur les réseaux sociaux.

Yves Van Laethem

Au départ de Emmanuel André, c’est Yves Van Laethem, infectiologue, qui prend le relais comme porte-parole interfédéral. Huit mois plus tard, il est toujours là, détaillant avec clarté, trois fois par semaine l’évolution de l’épidémie lors d’une conférence de presse à 11h.

Ces célèbres conseils pour recevoir en tout sécurité sanitaire des invités ou pour utiliser des toilettes sans répandre le coronavirus ont inspiré plusieurs parodies.

Marius Gilbert

Epidémiologiste, il semble camper dans les bâtiments des médias, tellement il a été présent dans la presse, derrière les micros et devant les caméras, pour expliquer, décortiquer l’épidémie de coronavirus. Son ton très pédagogique l’a rendu populaire auprès des Belges. Au point qu’un T-shirt à son effigie s’est arraché en avril.

 

Parmi les spécialistes dont le visage (masqué) a été révélé au grand public à la faveur de l’épidémie de coronavirus, citons également Yves Coppieters, Erika Vlieghe, Leila Bekhir, Jean-Luc Gala, le controversé Didier Raoult en France, le monsieur vaccin de Trump, le Belgo-marocain Moncef Slaoui…

Conner Rousseau

Il a connu une ascension fulgurante. En mai 2019, Conner Rousseau est élu député fédéral. Quelques mois plus tard, en novembre 2019, il devient président du sp.a, à seulement 26 ans. Il devient ainsi le plus jeune président de parti de l’histoire de la Belgique.

En septembre 2020, le voilà nommé préformateur, avec Egbert Lachaert (Open VLD), d’un gouvernement fédéral que plus personne n’ose attendre. Mission accomplie puisqu’elle mènera à la désignation de Paul Magnette et Alexander De Croo, comme formateurs, et finalement au gouvernement De Croo.

Elke Van den Brandt

Les dizaines de kilomètres de pistes cyclables apparues à Bruxelles, c’est elle. La future taxe kilométrique bruxelloise qui fait enrager les autres Régions et les navetteurs, c’est elle aussi. 

En tant que ministre de la Mobilité à Bruxelles depuis juillet 2019, Elke Van Den Brandt (Groen) a été le visage de projets parfois controversés en 2020 dans la capitale belge. Projets qui lui ont valu des menaces et d’être placée sous protection policière.

Petra de Sutter

Ministre de la Fonction publique dans le gouvernement De Croo, Petra de Sutter (Groen) n’était pas très connue des francophones avant cela. Elle est la première ministre transgenre d’Europe, une particularité que la presse belge n'a pas souligné pas outre-mesure.

"Je suis fière qu'en Belgique et dans la majeure partie de l'Union européenne votre identité de genre ne vous définisse pas en tant que personne et soit un non-problème. J'espère que mon engagement en tant que ministre et vice-Première ministre pourra déclencher un débat dans les pays où ce n'est pas encore le cas", a-t-elle tweeté.

Kamala Harris

D’abord candidate à la primaire démocrate, Kamala Harris renonce, avant d’être choisir par Joe Biden pour le "ticket" démocrate. Elle deviendra le 20 janvier prochain la première femme vice-présidente des Etats.

Elue procureure générale de Californie en 2011, elle était là aussi devenue la première femme, mais aussi la première personne noire, à diriger les services judiciaires de l’Etat le plus peuplé des Etats-Unis.

Puis en janvier 2017, elle avait prêté serment au Sénat à Washington, s’inscrivant comme la première femme originaire d’Asie du Sud et seulement la deuxième sénatrice noire dans l’histoire américaine.

Dépeinte comme une "dure à cuire" pleine d’humour, elle est souvent perçue comme une prochaine candidate à la présidence.

George Floyd

Il est devenu l’un des visages, à ses dépens, de l’année 2020 et une icône mondiale. George Floyd, noir américain, est décédé en mai dernier, étouffé sous le genou d’un policier, après une lente agonie, filmée et diffusée sur internet. Il venait d'acheter des cigarettes avec un faux billet, et il avait consommé du fentanyl, un puissant opiacé.

Ses dernières paroles "Je ne peux pas respirer" et son portrait ont fait le tour du monde et relancé les revendications de la minorité noire américaine contre le racisme et les brutalités policières. Le mouvement a largement dépassé les frontières américaines, faisant des émules en Belgique.

Svetlana Tikhanovskaïa

Récompensée par le prix Sakharov pour la liberté de l’esprit du Parlement européen, Svetlana Tikhanovskaïa est la figure de proue de l’opposition biélorusse. 

Cette trentenaire a attiré l’attention des médias du monde entier quand elle s’est présentée à la présidentielle biélorusse, défiant l'autoritaire et vieillissant président Alexandre Loukachenko.

Alors que ce dernier a remporté l’élection avec plus de 80% des voix – des résultats contestés par l’Union européenne - Svetlana Tikhanovskaïa a annoncé qu’elle ne reconnaissait pas sa victoire. Elle mène depuis la contestation, réfugiée en Lituanie.

Les manifestations demandant le départ de Loukachenko, qui durent depuis des mois, sont durement réprimées.

Lous and the Yakusa

La chanteuse belgo-congolaise Lous and the Yakusa a sorti son premier album, Gore, en octobre 2020. Active depuis longtemps déjà sur la scène RnB belge, tout s’est accéléré pour celle qui est aussi mannequin cette année. 

Son morceau Dilemme a été vu plus de sept millions de vues sur Youtube et streamé plus de 30 millions de fois sur Spotify. Sa carrière a explosé à l'international en 2020, avec notamment un passage par la fête de la musique spéciale déconfinement en juin dernier à Paris et une invitation chez Jimmy Fallon, aux Etats-Unis.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK