Marées, sommeil, jardinage... Quelle est la réelle influence de la Lune sur la Terre ?

Le 31 janvier 2018 le monde a pu assister à l'événement spectaculaire d'une éclipse lunaire totale.
3 images
Le 31 janvier 2018 le monde a pu assister à l'événement spectaculaire d'une éclipse lunaire totale. - © OZAN KOSE - AFP

La lune fascine... Et nombreuses sont les affirmations qui gravitent autour d'elle.

Si le mécanisme des marées est élucidé depuis longtemps, d’autres croyances ont la vie dure. Influence sur la qualité du sommeil, la croissance des plantes ou encore l’augmentation des naissances les jours de pleine lune, l’astre lunaire semble détenir bien des pouvoirs... Entre superstitions et faits scientifiques, levons le voile sur l’influence réelle que possède notre satellite préféré sur la Terre.

Un grand pouvoir d’attraction... seulement à grande échelle    

C’est l’effet le plus connu de la lune : le phénomène des marées généré par le pouvoir d’attraction qu’elle exerce sur la terre. La compréhension de ce mécanisme fait le bonheur des marins prêts à prendre le large ou des touristes de la Manche... (qui veulent justement ne pas prendre le large). 

Mais si l’existence des marées ne souffre aucune contestation aujourd’hui, le pouvoir d’attraction de l’astre lunaire ne se limite pas à simplement faire monter ou baisser le niveau de l’eau sur nos plages. La terre elle-même se déforme, induisant d’autres conséquences.

Une certaine influence existe - même si l’effet est très faible – sur les tremblements de terre, nous explique Michel Van Camp, sismologue à l’observatoire royal de Belgique. On peut constater ainsi une petite variation dans le déclenchement des séismes en fonction des forces de marée. Et le même constat s’applique pour certaines éruptions volcaniques. Les nappes d’eau souterraines ont aussi leur niveau d’eau qui fluctue. Ça marche comme une éponge. Si vous pressez une zone géologique remplie d’eau (à cause de la déformation), l’eau aura tendance à vouloir en sortir. Des variations d’eau dans les puits peuvent ainsi être observées par exemple”, ajoute encore Michel Van Camp.

Alors si cette attraction lunaire a la force de déplacer des quantités énormes d’eau ou de déformer la terre elle-même, peut-elle avoir un impact sur l’eau présente dans le corps humain ? La question est légitime. Mais dans les faits, nous sommes tout simplement trop petits...

Ce qu’il se passe avec les marées résulte d’un effet différentiel. Et il faut une distance suffisamment grande pour que le phénomène puisse être mis en évidence. Dans le cas des marées, on parle de la différence de distance entre le côté de la Terre qui est proche de la lune et celui qui en est plus éloigné. Et rappelons que le diamètre de la terre : c’est plus de 12.000 kilomètres.”

Mais pour tout objet qui est trop petit pour s’exposer à cet effet différentiel, l’attraction lunaire ne joue aucun rôle. C’est pourquoi les lacs n’ont pas de marée. Ou que l’eau du corps humain ne s’échappe pas du corps les jours de pleine lune.

Au sismologue de rajouter, “si la lune est juste au-dessus de moi, il est clair que mes pieds seront moins attirés que ma tête, mais c’est évidemment un effet complètement négligeable et incommensurable”.

La pleine lune : catalyseur de troubles psychiques ?

Les mythes qui tournent autour de la pleine lune ont contribué à lui attribuer certains effets néfastes. Alliée préférée des vampires, origine de la transformation des loups-garous, ou condition nécessaire pour invoquer un démon... Pourquoi la lune ne serait-elle pas également le déclencheur de troubles plus ancrés dans la réalité ? Et si elle avait un impact sur l’état psychiatrique de la population ou la qualité du sommeil.

Matthieu Hein, psychiatre spécialisé dans les troubles du sommeil et les maladies mentales à l’hôpital Erasme, balaie ces superstitions : “De manière générale, rien n’a pas été prouvé sur le sujet. Et d’expérience personnelle, non plus. Nous ne comptons pas davantage de patients psychiatriques aux urgences les nuits de pleine lune. Ce qui pourrait arriver par contre, c’est que le délire du patient soit lié à la pleine lune. Alors bien sûr, on aurait plus de chance de le croiser à ce moment-là”.

Aucune incidence de la lune sur les troubles mentaux donc. Et le même constat peut être dressé concernant les paramètres du sommeil.

À nouveau Matthieu Hein se réfère aux recherches qui ont été faites pour appuyer ses propos : “On ne recense aucun effet probant de la pleine lune sur les troubles du sommeil. Alors, comme dans tout, il existe des études contradictoires. Mais ce qui s’en détache en général, c’est que cela n’a pas vraiment d’influence. Maintenant, il faut savoir que nous restons des animaux diurnes sensibles à la lumière. Il se peut donc que certains individus puissent être affectés par la lumière de la pleine lune. Mais avec les tentures, on coupe cette lumière, et les risques sont limités”.

La pleine lune n'a donc rien à voir avec la qualité du sommeil. Ce sont d'autres paramètres qui entrent en jeu comme le stress, l'anxiété, une mauvaise hygiène du sommeil, des bruits parasites ou encore une chambre trop chaude.

Jardinage et cycles lunaires, le combo gagnant ?

Désolé d’à nouveau vous décevoir, mais encore une fois les cycles lunaires n’auraient aucun impact sur la bonne croissance des plantes. Nous l’avons vu un peu plus haut, l’effet différentiel de l’attraction de la lune est trop négligeable pour provoquer un effet ascendant sur la sève dans la plante, ou autre.

C’est en tout cas l’avis de Dimitri Pourbaix, maître de recherche en astronomie et astrophysique au Fonds national de la Recherche Scientifique : “Puisque la lune influence les marées, les gens s’imaginent qu’elle devrait influencer d’autres choses. Mais jusqu’à preuve du contraire, aucune indication n’existe qu’il y ait une quelconque influence”.

Hormis donc les éternelles marées et la déformation de la Terre - c’est déjà quelque chose ! – les autres effets de la Lune sur la Terre semblent découler d’un imaginaire populaire ancestral.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK