Manu, le chirurgien urbain qui panse les plaies des villes (Vidéo)

Manu Tention devant l'abribus qu'il a construit à Frameries.
Manu Tention devant l'abribus qu'il a construit à Frameries. - © François Andreoletti

Sa signature? Un rouge carmin RAL 3002 qui se retrouve sur tous ses « pansements ». Au gré de ses pérégrinations, Manu Tention les appose sur les « blessures » des villes dans lesquelles il passe. Entre démarche artistique et service au public, rencontre avec celui qui se définit comme chirurgien urbain.

Frameries, 10 heures du matin. Manu nous attend à la Fabrique de théâtre de Frameries où il est en résidence d'artiste pour quelques jours. Casquette sur la tête et laisse du chien à la main, Manu nous emmène le long d'une chaussée où il a installé un abribus tout en bois rouge. " Les gens attendaient le bus non loin mais pas face à l’arrêt de bus, raconte l'artiste-plasticien. Une fois que la pluie était là, ce n’était vraiment pas évident de courir venir chercher le bus. Et donc j’ai vraiment décidé de créer un espace pour eux, à l’abri ".

Bruxelles, Liège, Mons, Tournai, Alost mais aussi en France, en Allemagne et en Espagne : Manu est déjà intervenu dans de nombreux endroits. 

Des pansements de récup' 

Pour fabriquer ses " pansements ", Manu Tention utilise du matériel (principalement du bois ou du plastique) de récupération. Bien souvent, il intervient de manière sauvage et complètement bénévole. Mais son travail a déjà été remarqué, certaines communes font d'ailleurs désormais appel à lui. 

"Réparer les choses, ça fait du bien? Dans le monde actuel, je crois qu'on en a besoin", conclue Manu.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK