Manque de couverture sociale des soins de longue durée pour les seniors ?

Le niveau très faible des dépenses publiques consacrées aux soins de longue durée risque de s'avérer problématique à court terme.
Le niveau très faible des dépenses publiques consacrées aux soins de longue durée risque de s'avérer problématique à court terme. - © FlickR/philippe leroyer

Plus de la moitié des personnes âgées de plus de 65 ans dans le monde sont privées de soins de santé de longue durée, relève lundi un rapport de l'Organisation Internationale du Travail.

Cela concerne plus de 300 millions de personnes et s'explique à la fois par une pénurie de personnels spécialisés et surtout un manque de couverture des assurances sociales pour financer ces soins, souligne le rapport de l'OIT. "La situation est aggravée par l'absence totale de couverture de ces soins par la plupart des régimes de protection sociale. Seuls 5,6% de la population mondiale vivent dans des pays qui fournissent une couverture universelle des soins de longue durée", note l'OIT.

14 millions de personnes supplémentaires nécessaires

"Cette situation déplorable se mesure par le très faible niveau de dépenses publiques consacrées aux soins de longue durée (SLD), qui en moyenne, représentent moins de 1% du PIB à l'échelle mondiale. On trouve les plus bas niveaux en Afrique, où la majorité des pays dépensent 0% de leur PIB pour les SLD", affirme Mme Xenia Scheil-Adlung, coordinatrice de la politique de santé de l'OIT et auteur de l'étude.

L'OIT affirme qu'il faudrait quelque 14 millions de professionnels supplémentaires dans le monde pour dispenser ces soins aux seniors.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK