Manifestation nationale: remise en liberté des 4 suspects, le parquet fait appel

Les quatre personnes remises en liberté avaient été interpellées jeudi dernier et placées sous mandat d'arrêt. Toutes avaient été inculpées de rébellion et de port d'armes prohibées. L'une d'entres elles avait également été inculpée pour coups et blessures volontaires sur agents de police avec préméditation et pour destruction de véhicules. Deux autres avaient quant à elles également été inculpées de vol.

Jeudi dernier, onze personnes soupçonnées de violences commises lors de la manifestation nationale du 6 novembre dernier avaient été interpellées en Flandre (Anvers, Louvain et Flandre orientale) et en Wallonie (région liégeoise). Parmi ces onze personnes, une est francophone et dix sont des dockers néerlandophones.

Outre les 4 personnes remises en liberté puis à nouveau placées en détention, les 7 autres recevront une citation à comparaître par la police.

 


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK