Manifestation nationale: plusieurs fauteurs de troubles remis en liberté

Manifestation nationale: plusieurs fauteurs de troubles remis en liberté
Manifestation nationale: plusieurs fauteurs de troubles remis en liberté - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

Les trois individus placés sous mandat d'arrêt pour leur implication présumée dans les incidents lors de la manifestation nationale du 6 novembre ont été libérés sous conditions par le juge d'instruction en charge du dossier. La chambre du conseil de Bruxelles avait déjà libéré sous conditions mardi passé les trois intéressés mais le parquet avait interjeté appel de cette décision. Mercredi dernier, le juge d'instruction décidait de les remettre en liberté à condition qu'ils ne prennent part à aucune manifestation.

Plus de cent agents avaient été blessés, onze véhicules incendiés et 62 autres endommagés lors des incidents qui ont entaché la manifestation. La police avait déjà interpellé judiciairement deux fauteurs de troubles le jour même des faits. L'un des deux aurait blessé quatre agents et est cité devant le tribunal correctionnel le 19 décembre prochain dans le cadre de la procédure de comparution immédiate. Le second, qui est soupçonné d'avoir blessé cinq agents, a été placé sous mandat d'arrêt par le juge d'instruction.

La police de Bruxelles a interpellé le 20 novembre douze autres personnes. Trois d'entre elles comparaîtront le 4 décembre dans le cadre de la procédure accélérée, une quatrième comparaîtra de même le 16 janvier et cinq autres ont été déférées devant le juge d'instruction qui en remis deux en liberté sous conditions et a placé les trois autres sous mandat d'arrêt.

Ces trois derniers, deux dockers anversois et un étudiant bruxellois, ont été libérés sous conditions par la chambre du conseil mais le parquet avait fait appel de cette décision. Les trois intéressés ont donc retrouvé la liberté depuis mercredi passé à la suite de la décision du juge d'instruction. L'enquête les concernant a entre-temps été bouclée et le parquet a tracé son réquisitoire final.


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK