Manifestation nationale: à quoi devez-vous vous attendre ce mercredi?

Manifestations nationales: A quoi dois-je m'attendre demain?
3 images
Manifestations nationales: A quoi dois-je m'attendre demain? - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

Ce mercredi, à 11 heures, Bruxelles sera investie par une manifestation nationale en front commun (FGTB, CSC et CGSLB). Ce grand rassemblement aura pour objectif, une nouvelle fois, de dénoncer la politique actuelle du gouvernement fédéral. De nombreux affiliés devraient y participer. Conséquence : plusieurs services seront perturbés. Le cortège partira de la Gare du Nord pour rejoindre la Gare du Midi par l'itinéraire suivant.

Le trajet du cortège

Le cortège partira de la gare du Nord vers 11h-11h30 en direction de:

  • petite ceinture de Bruxelles (Rogier/Botanique)
  • boulevard Pachéco
  • boulevard de Berlaimont
  • boulevard de l'Empereur
  • rue des Alexiens
  • boulevard Maurice Lemonnier
  • Gare du Midi (vers 15h)

La Ville de Bruxelles signale que l'ensemble du parcours sera interdit à la circulation automobile, comme au stationnement (également interdit sur la berme centrale du boulevard du Midi/Poincaré).

Perturbations ?

Transports en bus

Dans le Hainaut, les transports en commun connaîtront leur lot de perturbations. Les syndicats parlent d'un bus sur cinq qui roulera, mais pour acheminer les manifestants vers Bruxelles. Autant dire qu'il faut s'attendre à un réseau TEC au point mort.

A Mons, les TEC annoncent qu'un bus sur deux devraient rouler au départ de Mons, un sur trois dans la région du Centre et un sur dix seulement en Hainaut occidental (uniquement ceux gérés par le privé circuleront).

En Brabant Wallon, plusieurs chauffeurs ont bien l'intention de participer à la manifestation; une dizaine de lignes seraient concernées. Nous ne disposons pas encore de chiffres pour la province de Namur, mais des perturbations sont également à prévoir.

Les bus du TEC Liège-Verviers seront impactés, entre 50 et 100%, estime-t-on (plutôt vague à ce stade).

Pour vous tenir au courant des perturbations sur le réseau des TEC, regardez ici.

À Bruxelles, les lignes de métro, tram et bus seront sans aucun doute fortement perturbées en raison de la participation de membres du personnel de la STIB à cette action. Afin d'informer au mieux ses voyageurs sur la situation en temps réel, la STIB ouvrira son Contact Centre (070 23 2000 - 0,30€ / min.) dès 6 heures du matin. Le site internet, le site mobile et l'application donneront régulièrement un point de la situation, tout comme les pages Facebook et le compte Twitter (@stibmivb).

Hôpitaux

Dans les hôpitaux, c'est un service minimum qui sera mis en place dans certaines provinces mais la situation ne sera pas uniforme. Les opérations et consultations seront normalement assurées.

SNCB

Le seul service qui sera garanti demain à 100% ce mercredi, ce sont les trains, vu qu'ils transporteront les manifestants vers et au retour de Bruxelles. Mais le répit sera de courte durée : la CGSP cheminots a déposé un préavis de grève de 24h, pour la fin de la semaine. Il prendra cours ce jeudi en fin de soirée, et risque de perturber fortement le trafic ferroviaire vendredi.

Ecoles et administrations

Les écoles et les administrations pourraient être touchées, mais de façon marginale. Les écoles seront ouvertes, mais de nombreux enseignants seront absents car occupés à manifester. Certaines administrations communales

Aéroports

Du côté de l'aéroport de Charleroi, des perturbations sont aussi à prévoir même si l'aéroport ne sera pas fermé. L'aéroport de Liège, lui, devrait fonctionner normalement.

Parcs à conteneurs

Des parcs à conteneurs pourraient aussi être fermés, vérifiez donc bien avant de vous y rendre.

Commerces

Dans la grande distribution, la mobilisation devrait varier selon les enseignes et les provinces. Mais normalement elles resteront ouvertes.

Industrie

Enfin, le secteur industriel devrait lui aussi être fortement touché (Arcelor, la FN à Herstal ou encore Techspace Aero, Aperam, Industeel). Le transport et la logistique manifesteront aussi en nombre.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK