Manifestation à Bruxelles contre les souffrances des cochons d'élevage

La filière porcine, un secteur sensible en Belgique et qui a tendance à la concentration ces dernières années.
La filière porcine, un secteur sensible en Belgique et qui a tendance à la concentration ces dernières années. - © Maya Lotta

Une quarantaine de militants de l'association des droits des animaux Bite Back ont participé samedi après-midi au Carrefour de l'Europe à Bruxelles, à une action symbolique visant à dénoncer les souffrances infligées aux 12 millions de cochons élevés et abattus chaque année en Belgique. Ils ont également invité le public à remettre en question sa consommation de viande.

Les militants de Bite Back, vêtus de combinaisons de protection et t-shirts noirs, ont formé une pyramide statique. Ils tenaient chacun un panneau illustrant une enquête menée au printemps 2013 dans neuf élevages porcins de trois provinces flamandes.

"L'enquête expose une réalité insoutenable: des porcelets lentement écrasés sous le poids d'une truie, d'autres agonisants ou déjà morts, gisant sur le sol ou jetés dans des bacs plastiques, des truies souffrant d'ulcères et parquées dans des stalles métalliques à peine plus grandes que leur corps, des cochons souffrant de boitements sévères, etc. La diffusions des images de cette investigation a provoqué une onde de choc en Flandre, d'autant plus qu'elles proviennent d'élevages porcins reconnus", a indiqué Jean Gaultier, porte-parole de Bite Back.

"Bite Back a donc décidé de se mobiliser pour dévoiler le vrai visage de la viande. Nous demandons à tous ceux qui ont été choqués par les images de l'enquête de prendre le temps de réfléchir la prochaine fois qu'ils auront un morceau de viande de porc dans leur assiette, non pas à ce qu'ils mangent, mais à qui ils mangent", a-t-il conclu.

Lire également l'étude du SPF économie sur la filière porcine.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK