Manif des jeunes pour le climat: les écoles recadrent les élèves avec l'appui de la ministre

Manif des jeunes pour le climat: les écoles recadrent les élèves avec l'appui de la ministre
2 images
Manif des jeunes pour le climat: les écoles recadrent les élèves avec l'appui de la ministre - © PAUL-HENRI VERLOOY - BELGA

La ministre de l'enseignement en Fédération Wallonie-Bruxelles a rencontré les associations de directeurs et les réseaux, ce lundi. Ils se sont mis d'accord sur la position à adopter face aux absences des jeunes manifestants.

Un courrier a été rédigé. Il devrait être envoyé vendredi à tous les directeurs d'école, tous réseaux confondus. Il manque encore quelques signatures pour valider cet envoi.

Encadrer sans obliger

L'objectif de la réunion de lundi était d'adopter une position commune face aux nombreuses absences des élèves. La ministre Schyns se défend toutefois de toute ingérence "Je comprends tout à fait la mobilisation des élèves et je comprends la symbolique de le faire un jour d'école. Mais eux-mêmes sont des citoyens responsables, ils doivent pouvoir trouver l'équilibre entre cet engagement citoyen et la continuité des apprentissages".

La position de la ministre et des représentants scolaires est d'encadrer au mieux les absences.

Le grand principe, c'est l'intégration de la manif dans le projet pédagogique de l'école. "Le cadre est simple: si ce n'est pas encadré par l'école, s'il n'y a pas des enseignants, des éducateurs qui accompagnent les élèves à la marche... c'est considéré comme une absence", affirme la ministre Schyns. 

Pour faciliter cet encadrement, les rédacteurs du courrier proposent des rotations : "C'est une des suggestions des directeurs aussi: faire en sorte que ce ne soit pas toujours les mêmes élèves qui soient absents le même jour. Si, par exemple, on a deux heures de cours de géo ou d'histoire le jeudi, et qu'on les manque chaque semaine, ça va finir par poser des problèmes en termes de continuité d'apprentissage".

Lettres et SMS: les écoles ont déjà commencé à réguler

Ce jeudi s'est tenue la troisième manifestation des jeunes pour une politique climatique claire.

Certaines écoles n'ont donc pas attendu cette réunion avec la ministre pour prendre des mesures.

C'est le cas d'une école d'Enghien qui a envoyé une lettre aux parents. Le message est clair: autoriser son enfant à aller manifester, c'est accepter une journée d'absence injustifiée. Pas de dérogation même si l'école affirme comprendre la sensibilisation de ses élèves.

Une école de Tournai est allée plus loin en se contentant d'un SMS qui va droit au but "Mme, M. par décision ministérielle, toute absence pour cause de manifestation sera considérée comme injustifiée, même si elle est couverte par un justificatif".

La politique proposée par les signataires de la lettre n'est pas légale ou contraignante. Chaque directeur d'école reste libre d'appliquer ses propres agencements.

 

Lettre envoyée aux parents d'une école d'Enghien

null

null

SMS envoyé aux parents d'élèves par un directeur d'école de Tournai

Journal télévisé 31/01/2019

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK