Manger en terrasse, au restaurant, sortir tard, recevoir chez soi, faire du sport et évènements en plein air, ce qui change ce samedi 8 mai

Ce samedi 8 mai, une série de mesures liées au Covid-19 entreront en vigueur (jusqu'au 30 juin). Le comité de concertation du 23 avril l’avait annoncé.

Qu’est-ce qui change exactement ? Que pourra-t-on faire désormais ? On vous aide à y voir clair.

Manger en terrasse au restaurant

Dans le secteur de l’Horeca, les restaurants et cafés peuvent à nouveau ouvrir et accueillir leurs clients en terrasse de 8 heures à 22 heures:  

  • Quatre personnes maximum sont autorisées par table, sauf lorsqu’il s’agit d’un seul et même ménage.
  • Les places sont assises. 
  • Le port du masque est obligatoire en permanence pour le personnel.
  • Les clients doivent aussi le porter lorsqu’ils se lèvent de table.
  • Ils peuvent accéder à l'intérieur uniquement pour payer, aller aux toilettes ou accéder à la terrasse

►►►A lire aussi : Réouverture de l’Horeca : plexiglas interdits sur les terrasses, distances à respecter, "ça nous enlève 25% de notre capacité"


Sortir plus tard

Le couvre-feu est supprimé et remplacé par une interdiction de rassemblement, entre minuit et 5 heures, de plus de 3 personnes (sans compter les enfants jusqu’à l’âge de 12 ans accomplis), sauf s’il s’agit de membres d’un même foyer.

Cette interdiction ne concerne que les lieux publics : une soirée organisée à la maison (dans les conditions précisées ci-dessous) peut se prolonger au-delà de minuit.

L’heure limite de vente d’alcool coïncide avec l’heure de fermeture des établissements horeca (22 heures).

Notez que le couvre-feu est levé ce 8 mai, autrement dit à partir de ce vendredi soir, à minuit. Ce qui crée une incongruité à Bruxelles (où le couvre-feu commence à 22h, contre minuit dans les autres régions) : il y aura ce vendredi un couvre-feu entre 22h et minuit. Toutes les explications sont ici, mais retenez surtout qu'aucun P.V. ne sera dressé pendant ces deux petites heures.

Recevoir chez soi

Un foyer peut accueillir, chez lui ou dans un hébergement touristique, deux personnes en même temps, à condition qu’il s’agisse également de deux personnes d’un même foyer, sans compter les enfants jusqu’à l’âge de 12 ans accomplis. La distanciation sociale devra être respectée avec les invités, sauf avec le contact rapproché.

Rappelons que depuis le lundi 26 avril, il est par ailleurs possible de se rencontrer à l’extérieur par groupe de dix.

Participer à un évènement en plein air

Dans le secteur culturel et événementiel, 50 personnes peuvent se rassembler pour participer à une activité à l’extérieur.

Elles doivent être assises, porter un masque et respecter les distances sociales.

Cela concerne aussi les épreuves sportives professionnelles, ou les foires commerciales.

Les organisateurs doivent être des professionnels, et avoir obtenu l’autorisation préalable des autorités compétentes.

Faire du sport (ou une autre activité organisée) en groupe

Les activités sportives ou autres organisées par des clubs ou des associations peuvent avoir lieu à l’extérieur, pour un ou plusieurs groupes de 25 personnes maximum, encadrants non compris.

Pour les enfants jusqu’à l’âge de 12 ans accomplis, ces activités peuvent être organisées à l’intérieur en groupes de maximum 10 enfants.

Il ne peut pas y avoir de public, sauf pour les entraînements sportifs non professionnels.

Dans ce cas, les participants jusqu’à l’âge de 18 ans inclus, peuvent être accompagnés par un membre de leur foyer. Les épreuves sportives non professionnelles restent interdites.

Assister à une cérémonie religieuse ou civile

Les cérémonies religieuses ou civiles peuvent avoir lieu à l’extérieur. Un maximum de 50 personnes peuvent y assister, enfants jusqu’à 12 ans accomplis, officier de l’état civil et ministre du culte non compris.

Faire les puces, frissonner dans un parc d’attractions

Les brocantes et marchés aux puces sont autorisés, pour autant qu’il s’agisse de vendeurs professionnels.

Les parties extérieures des parcs d’attractions peuvent également rouvrir.

Lundi, retour à l’école

Par ailleurs, ce lundi 10 mai, les élèves des deuxième et troisième degrés de l’enseignement secondaire retourneront à l’école à 100% en présentiel. Plus de 250.000 jeunes Wallons et Bruxellois sont concernés.

Les règles sanitaires restent d’application : port du masque, usage de gel hydroalcoolique, respect des distances, cours de gym prioritairement en extérieur, limitation des activités extra-muros à une seule journée, etc.

Les écoles ont par ailleurs reçu de nouvelles consignes pour assurer une bonne aération des locaux. Les cours doivent ainsi se donner avec les fenêtres ouvertes et les classes doivent être aérées avant et après les cours, ainsi que durant les intercours, pour limiter les risques de contamination.


►►►A lire aussi : Coronavirus en Belgique : les conditions de l’assouplissement en juin sont-elles réalistes ?


Au mois de juin…

Le mois de juin sera le prochain cap, la prochaine date en ligne de mire. A partir de ce moment-là, les évènements – culturels et autres — pourront accueillir 200 personnes, à l’extérieur, comme à l’intérieur (avec des salles occupées à maximum 75% de leur capacité).

Mais cela ne pourra se faire qu’à deux conditions :

  • 80% des personnes souffrant de comorbidités (qui ont une maladie qui les rend plus vulnérables face au Covid-19) devront être vaccinées (avoir reçu la première dose).
  • L’occupation des lits en soins intensifs devrait tourner autour de 500 lits, ou moins.

Pour rappel, les précédents assouplissements

Pour rappel, les autorités avaient déjà procédé à une série d’assouplissements :

 

Conférence de presse du Centre de crise coronavirus :

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK