Malgré le déconfinement, l’immunité stagne en Belgique

Les chiffres du rapport hebdomadaire de Sciensano montrent ce vendredi que nous sommes à une moyenne de 89 nouvelles contaminations au coronavirus par jour, sur une semaine.

Stagnation de l’immunité

L’immunité de la population semble toutefois rester au même niveau, malgré les mesures de déconfinement. En effet, "les récentes analyses d’échantillons sanguins fournis par la Croix-Rouge de Flandre et le Service du Sang de la Croix-Rouge (période du 8 au 10 juin) font apparaître que la présence d’anticorps dans le sang des donneurs (18-75 ans et en bonne santé au moment du don) n’a plus augmenté. Elle reste momentanément faible (4,3%)", indique Sciensano.


►►► A lire aussi : Pourquoi l’immunité croisée pourrait nous donner un coup de pouce protecteur contre le coronavirus


La même tendance s’observe chez le personnel de santé. "Le pourcentage de personnes ayant développé des anticorps contre le Covid-19 est resté stable (8,8%)".

En attente des effets du déconfinement ?

Si le déconfinement a débuté le 4 mai dernier, il a été progressif, notamment sur le plan de l’élargissement de notre bulle sociale. Il semblerait que les effets du début du déconfinement puissent avoir moins d’impact sur l’immunité de la population que celle dans laquelle nous sommes actuellement. Selon Sciensano, "il est toutefois encore trop tôt pour évaluer l’impact du nombre plus élevé de contacts rapprochés entre personnes (ouverture de l’horeca et rassemblements jusqu’à 10 personnes à dater du 8 juin)".

D’autant plus que, après décision du dernier Conseil national de sécurité, nous entrerons dès le 1er juillet dans la quatrième phase du déconfinement avec un élargissement encore plus important de notre bulle sociale.

Conférence de presse du centre interfédéral Coronavirus du 25/04/2020

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK