Malgré le couvre-feu, la campagne Bob bel et bien lancée ce vendredi

La campagne Bob est lancée ce vendredi. L’objectif reste le même en ces temps de crise sanitaire : rappeler que boire et conduire sont incompatibles. L’an dernier, un accident sur neuf impliquait un conducteur sous l’influence de l’alcool, soit au total plus de 4100 accidents avec des personnes tués ou blessés, faisant plus de 5400 victimes.

Lors de la première campagne Bob en décembre 1995, 100.000 conducteurs avaient été contrôlés, dont 6,4% étaient positifs, tandis que l’an dernier, plus de 550.000 conducteurs ont subi un test et seulement 1,8% d’entre eux était positif, se félicite Vias.

Même si les déplacements sont restreints, le problème de l’alcool au volant ne disparaît pas

Selon les chiffres de l’Institut belge pour la sécurité routière, le pourcentage de conducteurs positifs est plus élevé la nuit (10,7% en semaine, 12,6% le week-end) que la journée (0,4% en semaine, 1,2% le week-end). "Mais comme le nombre de conducteurs sur la route est beaucoup plus élevé la journée, le risque de croiser des conducteurs sous l’influence de l’alcool est bien présent", note Vias, justifiant le maintien de la campagne Bob en cette fin d’année marquée par les mesures pour endiguer la propagation du nouveau coronavirus. "Même si les déplacements sont restreints, le problème de l’alcool au volant ne disparaît pas pendant les périodes de confinement, et certainement pas pendant les fêtes."

Comme chaque année, le message de la campagne sera visible sur le réseau d’affichage le long des routes et autoroutes. Un masque a d’ailleurs été ajouté au logo Bob. Des films d’animation seront également postés sur les réseaux sociaux et des messages apposés sur les caddies des grandes surfaces.

Noël : couvre-feu à partir de minuit plutôt que 22h (JT du 10/12/2020)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK