Mais qui va garder les enfants du personnel médical pendant les vacances de Pâques?

L'accueil des enfants du personnel soignant pendant les vacances de printemps
L'accueil des enfants du personnel soignant pendant les vacances de printemps - © Isabel Pavia - Getty Images

Depuis le vendredi 13 mars à minuit, les autorités ont instauré des mesures de confinement. Les établissements scolaires sont aussi concernés. Les élèves ne peuvent plus depuis cette date se rendre à l’école. Il y a évidemment des exceptions comme l’indique le site officiel d’information sur le Coronavirus : " Les écoles assurent l’accueil des enfants dont les parents travaillent dans le secteur des soins ou des services publics essentiels ou encore pour les parents qui n’ont pas d’autre solution de prise en charge qu’auprès des grands-parents ".

Jusqu’à nouvel ordre, le confinement est prévu jusqu’au 5 avril. Ceci dit, on imagine aussi très bien que la crise du Covid-19 ne va pas s’arrêter net le 5 avril, qu’après cette date tout rentrerait dans l’ordre et que la vie reprendrait un cours normal. Les vacances de printemps (Pâques) auront lieu du 6 au 17 avril.

Se pose alors cette question : qui pourra encore organiser l’accueil des enfants du personnel soignant pendant cette période ? Car, on l’imagine aussi bien, ce personnel sera encore bien nécessaire après cette date.

Que faire alors ?

Les autorités se penchent sur la question depuis quelques jours nous dit-on. Plusieurs pistes seraient sur la table, mais on ne souhaite pas nous en dire plus pour l’instant. Contacté par nos soins, l’ONE, l’Office de la naissance et de l’enfance nous répond ceci : " Conscient de la nécessité, tant pour les parents que pour les responsables des lieux d’accueil, de communiquer dans les meilleurs délais les modalités d’organisation de l’accueil des enfants durant le congé de Printemps, l’ONE a soumis des propositions aux autorités de tutelle et attend les décisions en la matière du Conseil National de Sécurité et du gouvernement de la Fédération Wallonie Bruxelles ".

Au cabinet de la Vice-Présidente et ministre de l’Enfance de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Bénédicte Linard (Ecolo), on apprend qu’une réunion s’est tenue ce matin à ce propos. On reconnaît qu’une problématique se pose effectivement et que : " Le travail est en cours pour y apporter des solutions ".

Pour terminer, contact a été pris avec Isabelle Gaspard, chargée de l’Enfance à l’Unesa, la fédération de l’accueil, de l’accompagnement, de l’aide et des soins aux personnes. Elle nous confirme que des discussions sont en cours pour trouver des solutions avec les autorités de tutelle, tout en respectant les mesures de confinement. Ainsi, on apprend que des crèches sont en train de se préparer, notamment autour des hôpitaux pour accueillir les enfants du personnel de première ligne, mais aussi : " À l’instar de ce qui se fait dans les écoles pour les familles qui en ont le plus besoin ", nous dit-elle, " certains accueils extrascolaires (centre de vacances, par exemple : ndlr) pourraient fonctionner a minima pour ceux qui en ont le plus besoin ".

En attendant une décision, des réunions auront encore lieu cette semaine, nous dit-on.


►►► À lire aussi: Notre dossier sur le coronavirus


Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK