"Mais au fait, qui était vraiment Mahomet ?", un livre qui remet en contexte la vie du prophète

"Mais au fait, qui était vraiment Mahomet ?", un livre qui remet en contexte la vie du prophète
"Mais au fait, qui était vraiment Mahomet ?", un livre qui remet en contexte la vie du prophète - © FEHIM DEMIR - BELGAIMAGE

Michaël Privot, islamologue, et Ismaël Saidi, comédien et metteur en scène, viennent de publier le livre "Mais au fait, qui était vraiment Mahomet ?". Les deux auteurs, tous les deux musulmans, expliquent leur démarche lors de l'émission Soir Première. 

"Quand on cherche des ouvrages sur le prophète, on trouve soit des ouvrages au départ emprunts de religiosité et de magie, soit des articles qui disent que c’est un pédophile, un tueur… Il n’y avait pas grand-chose", explique Ismaël Saidi.

Les deux auteurs ont pour objectif de se concentrer sur les faits, ce qui n'est pas une mince affaire car très peu de textes fiables sont restés. Michaël Privot précise: "Le seul témoignage le plus proche de sa vie, c’est le Coran. Un livre complexe, pas facile d’approche. Il y aussi des récits secondaires, la Sunna, qui sont des récits racontés par des gens qui auraient été proches de lui. Ces livres ont été compilés plus de deux siècles après. En cours de route, il est devenu un personnage fondamental pour une religion qui a commencé à se constituer. On en a profité pour ajouter plein de choses en prétendant que cela venait de lui alors que ce n’était pas le cas, comme les mutilations génitales féminines."

Antisémitisme et anachronisme

Selon l'islamologue, le Coran apparaît assez contradictoire : "D’un côté, on a des propos très élogieux sur les juifs et les chrétiens et de l’autre côté, il y a des propos problématiques qui incitent à une certaine violence."

Dans une première période, Mahomet n’avait pas de juifs autour de lui. Puis, il est arrivé à Médine et se fait expulser de la Mecque après 10 ans de prédication. Il a ensuite rencontré des juifs. "Il espérait être reconnu et en fait, ils lui ont dit: 'va jouer, tu n’es pas le prophète qu’on attend, pour qui tu te prends ?'" poursuit Michaël Privot.

D'après Ismaël Saidi, Mahomet n’était pas en conflit avec des tribus juives, mais avec des arabes judaïsés: "Il n’y avait aucune règle religieuse à l’époque, il a dû trouver des raisons tribales pour entrer en conflit avec les ennemis de Mahomet. Mais jamais pour des raisons religieuses. La notion même de religion est complètement anachronique aujourd’hui. On plaque notre vocabulaire, notre imaginaire sur une situation du 7e siècle."

Il ajoute: "Depuis des centaines d’années, on a essentialisé, on a créé une situation où les juifs seraient des gens qui seraient fourbes, dignes d’être des singes et des porcs. Après, on a fait toute une littérature pour justifier l’antisémitisme."

Remise en contexte historique

Selon Michaël Privot, on a réussi à faire croire aux musulmans que l’histoire sainte qu’on leur raconte est la vraie. "Ils ont l’impression d’être dans l’histoire alors qu’ils sont dans un roman qui a été écrit au cours des siècles. Les gens pensent savoir les vêtements qu’ils portaient, mais ils ne savaient pas où il est né."

Ismaël Saidi pointe un autre élément qui rend nécessaire la remise en contexte historique du livre : "On n’a pas le droit de toucher à ce livre et à poser des questions, vous bloquez. Je suis face à des milliers de jeunes dans le cas. Plus on avance dans le temps, plus ils ont l’esprit critique."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK