Lutte anti-mines : exercice en Mer du Nord

Déminage en Mer du Nord
Déminage en Mer du Nord - © Tous droits réservés

La Belgique et les Pays-Bas se sont donné rendez-vous aujourd’hui en Mer du Nord. L’exercice "Sandy Coast" se déroule du 11 au 28 septembre et est dirigé par l’Amirauté Benelux (ABNL). L'ABNL est l'état-major qui chapeaute la Marine belge et la Marine royale néerlandaise.

Plusieurs Objectifs

Les objectifs de ce type d’exercice sont multiples, mais le principal est la lutte contre les mines. Pascale Van Leeuwen, Commandant de la Task force qui dirige l’exercice "Sandy Coast" nous explique que c’est là une des spécialités des Belges et des Néerlandais. Raison pour laquelle la Belgique et les Pays-Bas  tentent d’organiser cet exercice une fois par an.

"La lutte anti-mine est importante", précise Pascale Van Leeuwen. "D’abord, pour des raisons de sûreté. Il y a encore beaucoup d’explosifs en mer du Nord avec les risques que cela implique pour les pécheurs, mais aussi pour des raisons économiques. Je pense au transport maritime. En cas de problème, on doit pouvoir réagir et déminer une zone par exemple pour que le trafic puisse passer en toute sécurité. "

11 navires participent  à l'exercice

Pour l’exercice, de fausses mines ont été déployées en mer. Les équipes doivent les retrouver en tenant compte d’éventuelles attaques ennemies.

Au total, 11 navires et 500 personnes participent à l’exercice. On retrouve parmi ceux-ci des équipes de plongeurs et des opérateurs de drones sous-marin. Les acteurs civils tels que les pompiers participent parfois aux exercices.

Interview de Peter Ramboer, commandant de la marine belge

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK