Lockdown, #staythefuckhome, rester chez soi... mais peut-on encore sortir marcher ou courir?

Lockdown, #staythefuckhome, rester chez soi... mais peut-on encore sortir marcher ou courir?
2 images
Lockdown, #staythefuckhome, rester chez soi... mais peut-on encore sortir marcher ou courir? - © praetorianphoto - Getty Images

Depuis samedi officiellement, la Belgique est à l'arrêt alors que le pays, comme d'autres est frappé par l'épidémie de coronavirus. Les restaurants et les cafés sont fermés, les lieux de rassemblements comme les centres sportifs, les lieux culturels, les centres récréatifs également... Sans oublier les écoles, pendant une période de trois semaines. 

Des mesures de distanciation sociale importantes, selon les virologues et le SPF Santé Pubkique, qui pointent du doigt les comportements irrespectueux et inconscients des "lockdownparties", ces fêtes organisées juste avant l'interdiction, ou de ces Belges qui ont traversé la frontière en masse pour se rendre au café ou au restaurant

Face à ces comportements inciviques, une injonction sous forme de hashtag ou d'affiche a commencé à circuler ces derniers jours: #staythefuckhome ou en français "restez chez vous". Une recommandation qui fait écho à la mesure de "confinement total" prise face au manque d'implication des Français.  Le président de la République a en effet expliqué que "seuls les trajets nécessaires" étaient autorisés, comme "pour aller faire ses courses, en mettant les distances, en ne se serrant pas la main", mais aussi pour "les trajets nécessaires pour se soigner, les trajets nécessaires pour aller au travail lorsque le travail à distance n’est pas possible et les trajets nécessaires pour aller faire un peu d’activité physique, mais sans retrouver des amis ou des proches".

" On pourra toujours pratiquer une activité physique ou sortir son chien, a précisé Christophe Castaner. Mais chacun devra le faire avec parcimonie, dans le respect des consignes sanitaires et des gestes barrières, sans se retrouver en groupe".

Du sport, oui, mais...

Et chez nous? Même ceux qui sont les plus vigilants s'interrogent: rester chez soi, est-ce que cela signifié même ne plus se balader en rue, dans les parcs ou les bois? Ne même plus faire son jogging, seul, accompagné ou en groupe?

Il est de toute façon déconseillé aux personnes sédentaires de profiter de cette période pour se mettre au sport. "Toute activité physique inhabituelle ou intense fatigue le corps et affaiblit le système immunitaire" explique Marc Francaux, professeur en physiologie de l’exercice à l’UCLouvain. Ce n’est donc pas le moment approprié pour "se mettre au sport".

Par contre, si vous vous entraînez régulièrement, vous pouvez poursuivre vos entraînements classiques, mais sans efforts intenses. Une pratique régulière du sport améliore même le système immunitaire sur le long terme. "Le bénéfice se voit quand les personnes prennent de l’âge. Il y a une différence entre ceux qui ont pratiqué du sport toute leur vie et les sédentaires" précise Marc Francaux.

"1m50 de distance quand on fait du sport c’est nettement insuffisant"

Mais attention, dans cette pratique, le plus important, ce sont les mesures de distanciation sociale! Garder une activité, oui, mais pas risquer de propager le virus!

Pour les sportifs, des règles de sécurité strictes doivent donc être respectées. "Ce Week-end j’ai vu beaucoup de sportifs courir autour du lac de Louvain-la-Neuve, souvent en petits groupes, ce n’est pas possible !" s’inquiète Marc Francaux. 

"Quand on produit un effort, on ventile beaucoup plus, l’expiration est beaucoup plus importante et les aérosols qui peuvent contenir le virus sont projetés beaucoup plus loin, à plusieurs mètres".

Pour le professeur en physiologie de l’exercice à l’UCLouvain, la conclusion est simple: "pratiquer du sport autrement que seul, on se met réellement en danger et on met les autres en danger".

Les mêmes mesures valent évidemment pour la marche ou la promenade: c'est oui, près de chez soi, en observant des distances de sécurité, non, si c'est pour rejoindre une autre famille ou des amis au parc.

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK