Lettre de Marc Dutroux à Jean-Denis Lejeune: "A la limite du ridicule"

Marc Dutroux devant la cour d'Arlon en février 2013
Marc Dutroux devant la cour d'Arlon en février 2013 - © stf - BELGAIMAGE

Un courrier de Marc Dutroux à l’adresse de Jean-Denis Lejeune. Dans cette lettre, Dutroux remet en avant la théorie d’un grand complot politico-judiciaire, sans apporter d’élément neuf, avec, en outre, une série d’incohérences et d’erreurs. Quelle importance accorder à cette lettre et comment a-t-elle pu voyager?

Ce courrier de 44 pages, augmenté d’une série d’annexes, Marc Dutroux en a daté la première feuille au 28 août 2012. Cette lettre manuscrite est arrivée sur le bureau de Jean-Denis Lejeune à la mi-décembre. Le papa de Julie n'a pas souhaité répondre à une interview. Il se dit juste "choqué" et parle de "pétard mouillé".

Averti de l’existence du document, Gino Russo n’en n’avait lui pas pris connaissance avant lundi soir. "Moi je n'avais pas envie. En son temps, nous avons lu le dossier, nous nous sommes fait une idée avec mon épouse, et c'est toujours du même acabit, c'est à la limite du ridicule même si on veut en faire un document entre guillemets exclusif", explique-t-il. "Il y a rien d'intéressant, c’est un courrier rempli d’incohérences, d’erreurs. C’est toujours le même ton, la même direction où Marc Dutroux se présente comme une victime. Certains passages sont même de type sadiques. Mais c’est un document qui ne sert à rien, qui n'apprend rien."

Les parents se seraient donc bien passés de la diffusion du document et de sa lecture. Le courrier a néanmoins circulé.

Une lettre qui pose de nombreuses questions

La lettre est parvenue à Jean-Denis Lejeune, mais également au député indépendant Laurent Louis. Ce dernier reconnait aujourd'hui avoir lui-même transmis le document à certains médias. L'enveloppe indique que le courrier est notamment passé dans les mains de Laurent Louis, qui a régulièrement alimenté la théorie du grand complot. Le parlementaire s'est vanté sur son compte twitter d'avoir lui-même transmis cette lettre à la Dernière Heure.

Ce député indépendant devait, par ailleurs, comparaître ce mardi devant la chambre du conseil de Bruxelles. Il doit notamment répondre de recel de pièces du dossier Dutroux.

Mais de quand date cette lettre ? On peut lire sur le document la date du 28 août 2012. Mais d’autres pages évoquent l'année 2010.

Reste une autre question : comment cette lettre est-elle sortie de prison ?

Marc Dutroux a le droit d'écrire depuis sa cellule. Mais tous ses courriers sont ouverts et lus, avant d'être envoyés. C’est prévu dans son régime pénitentiaire, apprend-t-on de source sûre. Tous ses courriers sont contrôlés, à l'exception de ceux destinés à son avocat, Pierre Deustch.

Celui-ci nous a affirmé ne pas être au courant de la démarche de Marc Dutroux, et ne pas avoir servi de courroie de transmission dans cette affaire.

Selon nos informations, ce courrier de 44 pages n'a pas quitté la prison par les voies officielles. Le service d'analyse de la correspondance de la prison de Nivelles n'aurait pas vu passer le document. Or, c'est typiquement le genre de lettre qui aurait dû être envoyée à l'administration pour une analyse plus poussée.

On nous dit que le courrier a quitté la prison en douce. Mais avec l'aide de qui ? Un visiteur ? Un membre du personnel ? Un autre détenu ? On ne le sait pas. Ce qui est sûr, c’est que des renseignements sont pris à l'administration pénitentiaire pour comprendre ce qui s'est passé.

J. Katz - S. Georis

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK