Les voyages non essentiels sont désormais interdits, jusqu'au 1er mars: voici les exceptions autorisées, et le formulaire à remplir

Ce mardi s’envolent les derniers avions et les derniers passagers autorisés à voyager, y compris pour des raisons non-essentielles, récréatives ou touristiques. Dès ce mercredi, les voyages non essentiels ne seront plus simplement déconseillés mais interdits. Cela fait suite au comité de concertation et entre dans le cadre des nouvelles mesures pour lutter contre le coronavirus, notamment avec l’arrivée des nouveaux variants.

Ainsi, dès ce 27 janvier et jusqu’au 1er mars une série de mesures entre en application concernant les voyages. Il s'agit donc de remettre en place des contrôles aux frontières pour éviter les déplacements non-essentiels. En effet, "l'interdiction de voyager sera contrôlée tant au niveau du trafic routier, aérien, maritime que ferroviaire", indique les autorités. 

Une attestation sur l’honneur

Il sera notamment question de remplir un formulaire, en amont. En effet, il faudra une raison valable pour pouvoir voyager et remplir "une déclaration sur l’honneur".

Cela ne remplacera pas le fameux "Formulaire de localisation du passager" auquel nous sommes habitués depuis plusieurs mois déjà. Il faudra donc compléter les deux documents complétés. 


►►► Lire aussi : Voici les déplacements qui sont considérés comme "essentiels" (infographie)


 

Voici l’attestation sur l’honneur qu’il faudra désormais remplir lorsque vous effectuerez des voyages essentiels :

Télécharger

Quelques exceptions

Sur ce document, il est donc demandé de justifier la raison pour laquelle vous voyagez. Il doit s’agir d’un voyage considéré comme "essentiel", tel que définit par le comité de concertation de vendredi dernier.

Voici les raisons essentielles vous autorisant à voyager, détaillées sur le site info-coronavirus.

  • Raisons familiales impérieuses, par exemple dans le cadre de la coparentalité ou rendre visite à son partenaire, pour assister aux cérémonies de mariage ou aux funérailles d’un proche.
  • Raisons humanitaires, par exemple pour une raison médicale, pour aider une personne âgée
  • Déplacements liés aux études
  • Déplacements liés à la vie quotidienne des frontaliers.
  • Raisons professionnelles
  • Autres raisons urgentes, par exemple prendre soin d’un animal, déménager

Obligation de quarantaine dans certains cas

Afin de faire face aux risques de contamination avec l’arrivée des nouveaux variants, les autorités ont également décidé que les personnes ayant séjourné au Royaume-Uni, en Afrique du Sud ou en Amérique du Sud devront posséder un test négatif pour entrer sur le territoire et refaire un nouveau test à leur arrivée.

Par ailleurs, pour les voyageurs entrant en Belgique une quarantaine de dix jours devra être observée. Elle pourra être réduite à sept moyennant un test.

Quid des voyages de moins de 48h ?

Puisque tous les voyages non essentiels sont interdits entre le 27 janvier et le 1er mars, cela vaut aussi pour les courts séjours. Si toutefois, vous vous déplaciez moins de 48h avec une "bonne" raison, il vous faudra remplir le "Formulaire de localisation des passagers" (PLF) avant d’entrer en Belgique.

Un SMS vous avertira ensuite pour vous dire si vous êtes à haut risque ou non. Si c’est le cas, vous devrez observer une quarantaine et vous faire tester. En revanche, si vous ne recevez rien, la quarantaine ne sera pas obligatoire.

Extrait du comité de concertation du 22 janvier 2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK