Les vacances se terminent, comment reprendre le rythme de l'école?

Ça sent la rentrée: les derniers achats, la remise en ordre des cartables. Mais certaines familles vont plus loin; depuis le début de cette semaine, on se remet dans le rythme scolaire. C'est le cas de la famille Notté à Bousval.

Samedi dernier, papa, maman et les trois enfants (Lucas, Emma et Anaïs) rentraient de leurs vacances: une randonnée avec des ânes en Auvergne. Ils ont bien profité de leurs congés mais sont impatients de rentrer à l'école. Les jumelles qui ont 7 ans et demi ont envie de continuer à apprendre à lire et écrire. Lucas, 9 ans et demi, est impatient de retrouver ses copains.

Depuis le début de la semaine, les parents ont décidé de reprendre le rythme de l'école. Et un bon moyen était de les inscrire dans un stage de sports à l'ADEPS. Ingrid, la maman: "Ça nous oblige à nous lever à une certaine heure, à être prêts pour partir à 8 heures 30; ça nous laisse peu de temps libre tout compte fait puisqu'à 16 heures, on rentre seulement à la maison et c'est un rythme assez semblable à celui de l'école".

L'avis du spécialiste

Pour le professeur de neuropsychologie de l'ULB, Philippe Peigneux, cette option est idéale: "Il faut savoir que la manière dont fonctionne notre rythme veille-sommeil est un cycle qui peut être représenté par une vague (une sinusoïde) et ça ne se met pas en place en une demi-journée. Chez l'enfant, on lui demande de se remettre dans un nouveau rythme et il lui faudra quelques jours, une semaine pour se réadapter, pour retomber dans ces chaussures."

Un goûter, incontournable

La première tache que l'on fait quand on rentre de sa journée de stage, comme de sa journée d'école, c'est sortir du sac à dos la boîte à tartine et de la vider; cela permet de gagner du temps le matin. Aujourd'hui, il fait beau, on prend le goûter dans le jardin; avant le biscuit et la glace à l'eau, une coupette de fruits: "Le goûter quand on rentre en période scolaire, c'est un incontournable; les enfants sont perdus s'ils n'ont pas de goûter. Ça termine l'école et on va pouvoir après commencer les devoirs et les jeux".

Onze heures de sommeil

Pour les enfants en âge d'école primaire, la moyenne d'heures de sommeil recommandée est située entre 9 et 11 heures. Chez les Notté, ils dorment 11 heures en moyenne: "En semaine, on déroge très très rarement, c'est vraiment exceptionnel... Sinon, cela se ressent dans leurs réactions, leurs comportements; c'est bon pour personne parce que, du coup, ils sont plus difficiles, ils sont aussi plus vite énervés et tout le monde s'énerve et ce n'est jamais gai." 

La nocivité des écrans

Après le bain et avant le souper, Lucas, Emma et Anaïs peuvent sortir la tablette ou allumer la télévision. Il faut vivre avec son temps mais pas n'importe comment. Michaël, le papa: "On a des journées dans la semaine sans écran, le dimanche et le mercredi; ça permet d'avoir d'autres activités comme lire, jouer avec des jeux de société ou avec des jouets plus traditionnels".

Le professeur Peigneux rappelle le côté nocif de l'usage abusif des écrans surtout avant de s'endormir: "Les tablettes et autres smartphone diffusent des lumières puissantes qui affectent l'endormissement. Une des activités qui préparent au sommeil, c'est en fait la sécrétion d'une hormone qui s'appelle la mélatonine, un somnifère naturel que nous fabriquons. Or, cette hormone ne peut s'exprimer que dans l'obscurité".

Le rituel du coucher

Pour s'endormir facilement, la famille Notté a opté pour la lecture. Ce jour-là, la maman lisait un livre à Lucas pendant que papa prenait les voix de Gargamel et de la Stroumpfette avec les jumelles. Un moment privilégié, une ambiance feutrée et le tout est joué. Bonne nuit les enfants...

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK