Les transgenres de l'ULB pourront choisir le prénom indiqué sur leur carte d'étudiant

"Il s'agit d'une véritable avancée vers une meilleure prise en compte de ce que vivent les personnes transgenres ou intersexuées au quotidien", souligne le vice-recteur de l'ULB en charge des politiques de diversité et de genre, Laurent Licata.
"Il s'agit d'une véritable avancée vers une meilleure prise en compte de ce que vivent les personnes transgenres ou intersexuées au quotidien", souligne le vice-recteur de l'ULB en charge des politiques de diversité et de genre, Laurent Licata. - © BENOIT DOPPAGNE - BELGA

Pour leur rentrée universitaire, les transgenres et intersexués qui veulent s'inscrire à l'Université libre de Bruxelles pourront choisir le prénom qui sera indiqué sur leur carte d'étudiant. Une première en Fédération Wallonie-Bruxelles, souligne mardi l'ULB par communiqué.

"Il s'agit d'une véritable avancée vers une meilleure prise en compte de ce que vivent les personnes transgenres ou intersexuées au quotidien", souligne le vice-recteur de l'ULB en charge des politiques de diversité et de genre, Laurent Licata.

La décision a été prise à la suite d'une table ronde organisée en mars dernier par l'Equality Law Clinic, qui rassemble professeurs, doctorants et étudiants en Droit autour des questions d'égalité et de non-discrimination.

Un 'outing' quasi-quotidien

De ces discussions, est ressorti le fait que différentes démarches administratives obligent ces personnes "à un 'outing' quasi-quotidien, c'est-à-dire à devoir expliquer qu'ils/elles sont transgenres ou intersexués et que leur identité de genre ne correspond pas à ce qui est indiqué sur leur carte d'identité", souligne le communiqué.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK