Les trains Fyra interdits de rouler jusqu'à nouvel ordre

Les trains Fyra sont à l'arrêt
Les trains Fyra sont à l'arrêt - © Archive Belga/NICOLAS MAETERLINCK

Le Service de Sécurité et d'Interopérabilité des Chemins de Fer (SSCIF), l'autorité chargée du contrôle de la sécurité ferroviaire en Belgique, vient d'interdire la circulation du train à grande vitesse Fyra, qui relie Bruxelles à Amsterdam, selon La Libre Belgique et Gazet van Antwerpen.

Cette décision fait suite à la découverte d'un capot d'une locomotive Fyra sur les rames, rapporte vendredi La Libre Belgique.

Ce train à grande vitesse connaît depuis son entrée en service des problèmes à répétition avec de nombreux retards et annulations.

La SNCB, qui exploite ce train conjointement avec les Pays-Bas, va devoir proposer un plan d'actions au SSCIF afin de régler les problèmes que connaît le Fyra pour que le train soit à nouveau autorisé à circuler.

Le SSCIF autorise encore uniquement la circulation de trains vides pour effectuer des tests.

Toerisme Vlaanderen s'inquiète

Cette affaire pourrait avoir des répercussions négatives, pense Toerisme Vlaanderen.  

"Nous insistons constamment dans notre communication touristique sur notre situation centrale et notre accessibilité et maintenant, il apparaît que la direction de nos chemins de fer est incapable de faire circuler régulièrement un train entre Bruxelles et Amsterdam. Je ne comprends pas comment c'est encore possible à notre époque", confiait vendredi à Belga Peter De Wilde, administrateur-général de Toerisme Vlaanderen.

"Le secteur du tourisme représente 5,2 pc du PIB et emploie 230.000 personnes (...)", rappelle-t-il encore. L'administrateur-général explique également qu'il a reçu des plaintes via divers canaux tant formels qu'informels de la part de fédérations touristiques, de voyagistes ou encore de compagnies aériennes. "Nous vendons une promesse au touriste: celle d'une accessibilité rapide et des moyens de transports rapides et efficaces", poursuit Peter Wilde.

"Si on ne peut pas tenir cette promesse, il faudra des années pour retrouver notre crédibilité. Surtout maintenant à l'heure des réseaux sociaux." Les associations de voyageurs belge et néerlandaise TreinTramBus et Rover demandent pour leur part le rétablissement des trains Benelux afin de répondre aux préoccupations des voyageurs. Les deux associations proposent également la mise en place temporaire d'un train Thalys à un tarif normal entre Bruxelles et Amsterdam.

 

 

Belga