Les sources de contaminations à Anvers selon la gouverneure : "Les fêtes entre jeunes" et les réunions de famille "intergénérationnelles"

La province d’Anvers se reconfine comme a annoncé ce lundi soir la gouverneure Cathy Berx. Des mesures locales ont été prises pour tenter de freiner le rebond des contaminations au coronavirus constaté depuis quelques jours dans cette partie du pays. Couvre-feu de 23h30 à 6h du matin, fermeture des cafés et restaurants à 23h, port du masque obligatoire sur la voie publique partout où la distance sociale ne peut pas être respectée… Telles sont quelques-unes des mesures prises par la cellule de crise de la province d’Anvers.

Une décision cruciale

Selon la gouverneure de la province Cathy Berx (CD&V), interrogée par la RTBF, les sources de contaminations ont été en partie identifiées. "Nous n’avons pas une analyse complète. Mais selon les infos que nous avons, ce sont surtout des fêtes, des fêtes entre jeunes." La gouverneure pointe également "des gens qui sont positifs, qui peut-être savent qu’ils sont positifs mais qui risquent quand même de (participer à une fête)."

L’hypothèse de regain de contaminations au sein de communautés (juives, marocaines, turques) a été évoquée publiquement, notamment par Wouter Beke (CD&V), ministre flamand du Bien-être et de la Santé. Le sociologue André Réa l'a également détaillé dans une tribune dans La Libre. La gouverneure ne conteste pas mais parle surtout "des grandes familles intergénérationnelles".

D’où la mesure prise au niveau du Conseil National de Sécurité en matière de réduction des contacts sociaux. "Une décision cruciale", estime Cathy Berx qui insiste sur la nécessité de limiter ses contacts à la famille stricte, c’est-à-dire le noyau de base.

C’est une réduction vraiment, vraiment, drastique de notre vie sociale

Pour Cathy Berx, le confinement partiel décrété pour Anvers et les communes voisines ne constitue pas un retour à un lockdown comme on l’a connu au mois de mars. Mais, "c’est une réduction vraiment, vraiment drastique de notre vie sociale. Il ne faut pas rire à ce sujet. Mais c’est nécessaire pour éviter une propagation du virus. Il était nécessaire de se baser sur les sources de contaminations par le virus. Il fallait prendre des mesures basées sur les sources."

Et, "il nous fallait (prendre des mesures) proportionnelles" pour ne pas toucher l’économie de manière "plus que nécessaire". But selon elle : "Être effectif".

La situation sanitaire en province d’Anvers sera évaluée "chaque jour", annonce encore la gouverneure qui présidera une réunion de crise quotidienne.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK