Les soldes se déroulent doucement alors qu'il reste de 50 à 60% des stocks

Chaussée dIxelles, ce samedi après-midi
Chaussée dIxelles, ce samedi après-midi - © RTBF

Les soldes ont commencé lundi dernier, 4 janvier, lentement, au grand désespoir des commerçants. Mais débuter un lundi, au lieu du samedi habituel, était voulu par le gouvernement qui avait bien l’intention d’éviter les grandes foules. Ce samedi est donc la première vraie journée des soldes. Les commerçants mettent beaucoup d’espoir en ce jour traditionnel de shopping.

Les soldes se font traditionnellement à plusieurs

"C'est absurde de commencer les soldes un lundi", déplore Muriel Tordeur, directrice d'une boutique de vêtements à Ixelles. "On a perdu un samedi".   Selon un sondage du syndicat, 70% des commerçants sont pessimistes sur les résultats de soldes d’hiver 2021. "Tout le monde se souvient du fiasco des soldes d’été", rappelle Christophe Wambersie, secrétaire général du SNI, le syndicat neutre des indépendants. Le gouvernement avait interdit le shopping à deux personnes ou plus. C’est d’ailleurs toujours le cas. "On ne fait pas les soldes comme on achète un paquet de pâtes", se désole le syndicaliste, "mais en famille ou entre ami.e.s". Nous demandons toujours d’élargir la bulle à deux personnes pour pouvoir faire ces soldes". Tous attendent une décision favorable lors du prochain Conseil national de Concertation, le 22 janvier prochain. 

Prolonger - ou pas - la période des soldes

Denis Ducarme, député MR a déposé une proposition de loi pour prolonger la période de soldes de deux semaines. Les commerçants sont partagés à cette idée. Les stocks restent importants, entre 50 et 60% selon les magasins. Pour l’UCM, l’Union des Classes moyennes, certains commerçants sont favorables à prolonger les soldes jusqu’à la mi-février, d’autres n’y voient pas l’intérêt alors que les nouvelles collections vont arriver et qu'il faut faire de la place. Pour Thierry Evens, porte-parole de," il est trop tôt pour prendre position, il faut attendre les résultats des ventes, notamment de ce premier week-end". Et ce samedi matin, il n’y avait pas encore grand monde à se presser dans les boutiques. Mais cette après-midi, les quartiers commerçants commençaient à voir arriver la clientèle, sous un ciel lumineux et froid. Il faut dire aussi que la météo maussade de cette première semaine de soldes n’encourageait pas à sortir.

Extrait du JT du 04/01/2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK