Les smartphones 18 fois plus sales que les toilettes publiques

Smartphones exposés au Salon de l'électronique grand public de Las Vegas, le 5 janvier 2014
Smartphones exposés au Salon de l'électronique grand public de Las Vegas, le 5 janvier 2014 - © Robyn Beck

Le smartphone n'est pas forcément l'ami qu'on croit pour la santé, en dépit des applications mobiles promettant de l'améliorer qui pullulent au salon high-tech International CES à Las Vegas.

"Il est toujours chaud, rangé dans des endroits sombres, les bactéries se développent sur votre téléphone", prévient Dan Barnes, co-fondateur de la société américaine Phonesoap. Cette dernière présente au CES une boîte de stérilisation, qui tue les bactéries du téléphone en même temps qu'elle le recharge.

"Tout a commencé au collège", raconte Dan Barnes à l'AFP. "Nous avons eu l'idée en lisant une étude selon laquelle les téléphones mobiles étaient 18 fois plus sales que des toilettes publiques."

La boîte de stérilisation de Phonesoap utilise les rayons UVC qui "détruit l'ADN des bactéries, de telle sorte qu'elle ne peuvent plus vivre sur votre téléphone", affirme Dan Barnes.

Le produit est vendu depuis novembre pour 49,95 dollars sur le site de la société, www.phonesoap.com, qui assure pouvoir l'expédier aux Etats-Unis comme à l'international. Une version plus grande, pour tablettes, est annoncée pour l'été.

L'idée semble faire des émules. Une autre société, CleanBeats, présente au CES un appareil sur lequel on pose l'appareil mobile pour le stériliser.

AFP

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK