Les séances de saunas seront remboursées par les mutuelles libres

Le sauna est basé sur l'interaction entre l'air chaud et l'eau froide. Le corps se met à transpirer. La chaleur est principalement absorbée par la peau.

Fabienne Rainkin est gérante d'un centre de bien-être depuis 2 ans. Elle conseille des séances de 5 à 20 minutes. "Les personnes qui ne sont pas habituées à faire le sauna ne vont peut être pouvoir rester que 15 minutes", explique-t-elle. "Ils doivent un peu sentir le moment où ils doivent sortir; l’idéal ensuite étant de se rincer à l’eau froide ou tiède pour enlever les toxines de la peau et resserrer les petits vaisseaux qui se sont dilatés face à la chaleur et de retrouver un rythme cardiaque normal".

Même après quelques minutes de sauna, le pratiquant se sent généralement détendu. Bien qu'il n'y ait pas eu véritablement d'étude scientifique à ce sujet, Laurent Mersch, médecin généraliste, estime que le sauna peut apporter un bienfait. "Le sauna peut être bénéfique chez certains patients", explique-t-il. "Notamment ceux qui présentent des douleurs articulaires ou des douleurs musculaires peuvent être soulagés par des séances de sauna".

Certaines assurances complémentaires de mutuelles, aujourd'hui obligatoires, proposent des remboursements de soins de bien-être, comme la psychologie, la sophrologie, l'ostéopathie, le sport également où l'affiliation est remboursé à concurrence de 30 euros par an. Le remboursement de séances de sauna- serait plus ou moins du même ordre. "L’idée de rembourser une médecine parallèle ou une technique parallèle n’est pas une mauvaise idée", ajoute Laurent Mersch. "Mais je pense qu’on dervrait plus alors laisser le libre choix au patient de quelle médecine parallèle§le le soulage plus lui. Donc rembourser le sauna chez quelqu’un, rembourser l’ostéopathie l’acuponcture, la sophrologie chez d'autres, ou la psychothérapie".

C'est par l'assurance complémentaires que les mutuelles se distinguent entre-elles, mais aussi qu'elles se concurrencent l'une envers l'autre.

D. Dussein et A-C Croufer

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK