Les roses d'Equateur, stars de la Saint-Valentin

Considérées comme les plus belles roses du monde, celles d’Equateur sont très prisées en période de Saint-Valentin. Symbole de l’amour, les tendances de cette fleur varient chaque année.

« C’est un produit qui se gère comme la mode, qui évolue en fonction de ce que les clients recherchent dans cette fleur », déclare à l’AFP Sorroco Martinez, gérante en Equateur de Dümmen Orange, une entreprise néerlandaise consacrée à la recherche de nouvelles variétés. Cependant, certaines valeurs sûres subsistent au fil des années : la « Red Paris » d’un rouge intense et la rose pourpre « Deep Purple ». Chaque année, 15 nouvelles variétés fleurissent dans ses pépinières de Cayambe, au nord de Quito. Chaque exploitation du pays s’occupe au minimum de 57 variétés de rose.

En chiffres

Troisième exportateur mondial de roses, l’Equateur en avait exporté 15.600 tonnes pour la Saint-Valentin en 2013. Les cultivateurs espèrent battre ce record cette année.


►►► A lire aussi : Les fleurs pour la Saint-Valentin d’une incroyable qualité, selon les fleuristes belges


Selon Alejandro Martinez, président de l’Association des producteurs et exportateurs (Expoflores), un chiffre de vente de 811 millions de dollars est atteint pour 2018, une baisse de 5% par rapport à l’année précédente. Les prévisions pour cette année ne sont pas plus encourageantes : le chiffre de vente devrait s’élever à 808 millions de dollars.

Influence climatique

Alors que la production de roses a augmenté cette année, ces dernières ont également fleuri plus tôt. Cet imprévu est lié au changement climatique : un hiver trop doux permet aux fleurs de s’ouvrir plus vite. Les pépinières sont, par conséquent, contraintes de vendre leurs produits plus tôt que la période de la Saint-Valentin et cela fait chuter les prix des roses de l’ordre de 10%. En Europe, une rose provenant du pays andin peut coûter jusqu’à cinq euros.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK