Psychiatrie: des patients catalogués dans des "listes noires"?

Les travailleurs de rue à Gand, mais aussi à Bruxelles confirment que certaines personnes sont systématiquement refusées dans les services psychiatriques.

"Des listes noires doivent circuler", affirme même Gregory Cremmery, coordinateur de la Brussels Platform Armoede (plateforme pauvreté). "Personne n'a jamais vu ces listes, mais il est clair que certains patients sont toujours refusés."

Roel De Cuyper, le directeur de l'hôpital psychiatrique de Gand-Sleidinge, reconnaît la problématique. "Certains centres mettent en place de nombreux critères d'exclusion. Les patients ne doivent pas être agressifs ou récalcitrants... Du coup, il faut être très bien pour être traité en psychiatrie. Or, les patients qui ont besoin d'un traitement psychiatrique sont souvent très malades", explique-t-il.

Le médecin en chef de la clinique psychiatrique "Broeders Alexianen" de Boechout, Geert Doom, reconnaît également que certains patients sont parfois refusés.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK