Les prévisions météo sont-elles fiables?

Le 23 mars, on célèbre la journée mondiale de la météorologie. Cette journée commémore la création de l’Organisation Météorologique Mondiale, mise sur pied le 23 mars 1950.

Des sources plus fiables que d'autres

Aujourd'hui, les prévisions météorologiques sont disponibles sur une multitude de sources. Télévision, presse écrite, sites internet, applications sur tablettes et smartphones : comment savoir quelles prévisions privilégier ?

Selon Corentin Fourneau, prévisionniste à l’Institut Royal Météorologique, les applications ne sont pas aussi fiables que les instituts reconnus. "Souvent, ces applications reçoivent les données brutes des modèles mathématiques de prévisions. C’est forcément moins fiable que quand ces données sont analysées et enrichies par les prévisionnistes".

Des phénomènes imprévisibles

Néanmoins, même les instituts météorologiques peuvent se tromper. "Généralement, les prévisions à 48h sont fiables. Mais au-delà, les prévisions sont beaucoup moins précises". Parfois, même les prévisions à court terme peuvent se révéler incorrectes. "Certains phénomènes météorologiques sont très difficiles à prévoir. Parfois, on prévoit une belle journée, puis on se lève le matin et il fait couvert. Le brouillard est l’un des phénomènes météorologiques les plus imprévisibles". Toutefois, les météorologues ont moins de chances de se tromper par beau temps que par mauvais temps. Les précipitations et zones nuageuses sont plus compliquées à prévoir car elles traduisent des conditions instables.

En Belgique: une précision limitée

La Belgique étant un petit pays, les prévisions doivent être plus précises que dans des pays plus étendus. Elles sont donc aussi plus incertaines, puisque les outils ne permettent qu'une précision limitée. "Si on prévoit des averses sur une partie du territoire européen, elles peuvent très bien déborder chez nous, mais elles peuvent aussi rester en France ou en Angleterre" explique Corentin Fourneau.

La météo n’est donc pas une science exacte. Mais une chose est sûre, plus l’échéance est proche, plus les prévisions ont des chances d’être correctes.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK